Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Actualités de la profession > Evénements

Medi’Nov reste au Matmut Stadium de Lyon et consolide ses acquis

Publié le 29 octobre 2019 par Patrick RENARD
Source : First Connection
David Bilman (à gauche) et Xavier Kessous, dirigeants de First Connection et organisateurs de Medi'Nov.

Medi'Nov est devenu l'événement de référence des technologies médicales en France. Pour l'édition 2020, qui se déroulera les 25 et 26 mars prochains à Lyon, ses organisateurs Xavier Kessous et David Bilman souhaitent mettre avant tout l'accent sur l'amélioration qualitative du visitorat. 

Par Evelyne Gisselbrecht, de DeviceMed

Pourriez-vous nous dresser en quelques mots l’historique de Medi’Nov ?

Le premier Medi’Nov s’est tenu à Monaco en 2013. Nous nous sommes d’emblée fixé un objectif de qualité, une règle à laquelle nous n'avons jamais dérogé depuis. Plutôt que d'attirer un grand nombre de visiteurs, nous cherchons avant tout à faire venir les bons interlocuteurs pour nos exposants.

D'édition en édition, Medi'Nov s'est imposé sur le marché des technologies médicales et a trouvé sa place sur le plan géographique. Après Monaco et Montpellier, il s'est déroulé 4 années de suite à Grenoble, avant d'élire domicile à Lyon en 2019.

La région Auvergne-Rhône-Alpes s'est imposée à nous comme une évidence pour plusieurs raisons : la richesse de son éco-système en matière de medtech, son accessibilité, tant vis-à-vis des autres grandes métropoles françaises que de certains pays frontaliers, et bien entendu la dimension conviviale des événements organisés en province, un aspect auquel nous sommes particulièrement attachés.Nous avons en outre la chance d'être liés à Lyon Biopôle par un partenariat de longue date.

Quels sont les apports concrets de ce transfert sur Lyon en 2019 ?

L'édition lyonnaise des 3 et 4 avril 2019 a marqué une augmentation de plus de 30 % du nombre d'exposants.

Ils sont considérables. Nous avons constaté une augmentation de 50 % de notre visitorat, soit un total de près de 500 personnes sur les deux jours, tous fabricants de dispositifs médicaux. Lyon est plus central que Grenoble et offre une meilleure accessibilité logistique, mais confère aussi à Medi'Nov une nouvelle dimension. Côté exposants, le nombre des inscrits s'est accru d'un peu plus de 30 % pour atteindre 110 entreprises. Lyon nous ouvrira également à terme des portes sur l'étranger, notamment sur l'Allemagne, la Suisse et l'Italie.

Vous avez revu depuis 2 ans les modalités de visite de Medi'Nov. Dans quelle mesure ?

Effectivement, nous avons décidé, à la demande de nombreux participants, de ne plus imposer de rendez-vous d'affaires, mais de les proposer uniquement en option. Nous nous sommes aperçus que cet engagement préalable pouvait constituer un frein, notamment pour nos visiteurs. Le résultat a été immédiat puisque nous avons augmenté notablement notre visitorat dès 2018.

Quels sont les principaux métiers représentés par les exposants ?

Les deux secteurs de sous-traitance les plus présents à ce jour sont l'électronique et la plasturgie, suivis par le prototypage et les matériaux innovants. A la demande de nos visiteurs, qui proviennent essentiellement de départements R&D, nous cherchons à développer la participation d'experts en fabrication additive et en DM connectés, thématiques très recherchées actuellement. Nous avons également tourné notre démarche prospective vers des structures d'accompagnement à la mise sur le marché, un sujet qui intéresse bon nombre de fabricants. A ce titre, nous avons ouvert depuis deux ans une session de conférences consacrée à la réglementation qui attire un nombre important de responsables qualité et affaires réglementaires.

Quels sont vos objectifs pour 2020 et les éditions ultérieures ?

Notre premier objectif pour l'an prochain est d'améliorer encore la qualité de notre visitorat, de manière à renforcer la satisfaction de nos clients. Nous accueillons de nombreuses start-up et PME ainsi que des fabricants leaders tels que Medtronic, Zimmer, GE Healthcare, Bio-Rad, Air Liquide ou encore Horiba, mais nous voulons convaincre de nouvelles personnes au sein de ces grandes structures de faire le déplacement à Lyon. Nous envisageons également d'augmenter la participation étrangère comme nous l'avons évoqué précédemment. Nous avons choisi délibérément de rester au Matmut Stadium en 2020 pour consolider nos nouvelles orientations. Nous souhaitons évidemment conserver nos exposants - à ce jour nous enregistrons un taux de fidélisation de 60 % -, tout en présentant une offre remaniée avec 40 % de nouveaux venus afin de maintenir l'intérêt de nos visiteurs.

Sur le plan des conférences, au moins 3 demi-journées en 2020 seront consacrées à des thématiques telles que le DM connecté, la réglementation et les procédés innovants, mais nous envisageons l'organisation, pour la dernière après-midi, d'ateliers interactifs, dont des démonstrations fablab, ce qui sera une nouveauté. Quant aux éditions ultérieures, elles se dérouleront à Lyon, peut-être dans un espace plus important, mais selon une croissance dont nous souhaitons garder la maîtrise.


www.medinov-connection.com

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi