Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Sous-traitance & Services > Traitement de surface

Un nouveau procédé de passivation qui protège mieux les surfaces en inox

Publié le 22 juillet 2019 par Patrick RENARD
Source : Barbara Keller
deconex MT 41 est utilisé dans le processus de passivation d'instruments et d'implants. Il permet de créer rapidement une couche passive qui protège efficacement les pièces en inox contre la corrosion.

La passivation chimique augmente notablement la présence de Crox à la surface du métal, même si cet effet dépend de la nature du matériau et du traitement de surface. Borer Chemie AG a développé un procédé de passivation par aspersion qui serait, preuves à l'appui, plus efficace que le procédé traditionnel.

La passivation est un procédé chimique qui consiste à traiter le métal avec des acides en vue d’éliminer le fer libre de la surface de ce dernier et de le recouvrir d'une couche d’oxyde anti-corrosion. La plupart des procédés de fabrication dans l'industrie impactent considérablement la couche passive des surfaces en acier inoxydable, cette incidence étant variable en fonction du matériau et du traitement de surface. Le chrome est l'élément important pour construire un film passif stable.

La résistance à la corrosion de l'acier inoxydable est obtenue par enrichissement en cations de chrome dans l'oxyde passif avec une valeur seuil d'alliage de 12 %. Cette quantité est nécessaire pour atteindre un enrichissement significatif dans la couche passive en milieu acide. En dessous de cette valeur seuil de composition, seuls des effets de décapage/lavage de surface peuvent être obtenus. La résistance à la corrosion localisée en présence de chlorures (Epit > Erev,O2) est difficile à obtenir par la technologie du film passif et est améliorée par l'ajout d'éléments à dissolution lente comme le molybdène.

Il est possible d’obtenir une très bonne résistance à la corrosion localisée, si O2 + 2H2O + 4e- = 4OH-
Epit > Erev,O2 = 1,23 - 0,059 pH[V].

Les atouts de la solution deconex

La société suisse Borer Chemie AG a mis au point le procédé de passivation par aspersion deconex qui présente deux avantages par rapport au procédé traditionnel de passivation à l'acide nitrique :

  • il assure un enrichissement plus important en Cr/Crox et s'avère donc plus efficace,
  • il s'agit d'un procédé par aspersion en installation fermée, ce qui offre davantage de sécurité.

Par ailleurs, il nécessite une concentration beaucoup plus faible en acide nitrique : 0,02 à 0,1 % contre 20 à 45 % pour le procédé traditionnel. L'oxygène utilisé est celui de l'air et la hotte est intégrée. Les conditions d'utilisation sont plus uniformes puisque les pièces sont aspergées d'une quantité de détergent bien définie.

Pour la passivation d'instruments et d'implants conformément à la norme ASTM 967, Borer propose notamment deconex MT 41 qui s'applique sur la surface totale de la pièce après dégraissage. Pour cette opération préalable, l'entreprise recommande deconex MT 19.

deconex MT 41 est exempt d'agents anticorrosion, de parfum et de colorants. Par ailleurs, il ne contient ni chlores, ni silicates et est facilement biodégradable.


www.borer.ch

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi