Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Sous-traitance & Services > Stérilisation

Choisir l’emballage d’un DM selon le mode de stérilisation

Publié le 20 janvier 2020 par Patrick RENARD
Source : source gamma Ionisos Dagneuxv2
Source de rayonnement gamma sur le site Ionisos de Dagneux, près de Lyon.

L’emballage d’un dispositif médical (DM) a d’abord pour vocation de protéger le produit, mais il assume d’autres fonctions comme l’aide à l’ouverture et à la préhension, la traçabilité du produit et l’information du consommateur.

Lorsque ce DM nécessite d’être stérile, l’emballage doit aussi garantir le maintien du produit à l’état stérile jusqu’à son point d’utilisation. Il doit pour cela passer l’étape incontournable de la stérilisation.

Toutes ces fonctions cumulées de l’emballage garantissent à l’industriel, fabricant du dispositif médical, de préserver dans le temps l’intégrité de sa valeur ajoutée et d’assurer l’objectif principal qui est bien sûr la sécurité du patient.

Le mode de stérilisation, qu’il convient de définir le plus tôt possible, oriente le choix de l’emballage.

Compatibilité de matériaux polymères d’emballage courants avec les différentes méthodes de stérilisation (source Ionisos). Pour les matériaux avec une astérique,,une attention particulière doit être portée pour rechercher un grade adapté.

Lorsqu’un fabricant fait appel à un prestataire de services pour la stérilisation de son produit, ce dernier peut intégrer en amont du projet les acteurs des matériaux du DM et de l’emballage. Ils pourront en effet accompagner le concepteur d’emballage et le fabricant dans toutes les étapes du développement du produit stérile, les conseiller sur le choix des matériaux et proposer des essais avec différentes techniques de stérilisation.

Spécialiste de la stérilisation médicale depuis plus de 50 ans, le groupe Ionisos peut faire bénéficier les fabricants de DM de son retour d’expérience et de sa capacité à proposer des techniques de stérilisation à l’échelle industrielle : l’oxyde d’éthylène et les rayonnements ionisants gamma et bêta. Ionisos dispose de six sites en France (3 gamma, 1 bêta, 2 EtO) et cinq en Europe : en Espagne (1 bêta), en Italie (1 bêta, 2 EtO), et en Estonie (1 gamma).

A voir sur le stand E96 de Pharmapack.


www.ionisos.com

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi