Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Dossiers > Sous-traitance & Services

Simulateur de pointe pour la chirurgie oculaire en réalité virtuelle

Publié le 14 mai 2013 par Evelyne Gisselbrecht
Source : (Source : HelpMeSee)

Afin d'éradiquer la cécité due à la cataracte au niveau mondial, HelpMeSee rend la chirurgie oculaire aussi sûre que l’avion et démontre la faisabilité d’un simulateur en réalité virtuelle pour la formation chirurgicale.

HelpMeSee vient de conclure avec Moog un contrat de développement conjoint portant sur la mise au point et la fabrication d’un simulateur de chirurgie oculaire (Eye Surgery Simulator) en réalité virtuelle à haute-fidélité, ainsi qu’un modèle de didacticiel, destinés à aider les chirurgiens ophtalmologistes à pratiquer des opérations de la cataracte en grand nombre et à rendre la vue à des millions de malvoyants. Moog Industrial Group, une division de Moog Inc., est une entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication de solutions de commande de chaîne cinématique à hautes performances, destinées à un éventail de secteurs utilisateurs, dont la simulation pour les pilotes, les médecins et les dentistes.

Eliminer la cataracte

HelpMeSee est une campagne mondiale qui vise à éliminer la maladie de la cataracte, endémique dans les pays en voie de développement, en mettant la chirurgie préventive très onéreuse de la cécité à la portée de millions de personnes économiquement défavorisées, par l’intermédiaire d’un partenariat avec des praticiens locaux. La procédure, dite « opération de la cataracte à petite incision manuelle » (ou CCPI manuelle), est plus rapide, plus économique et donne de meilleurs résultats que la procédure généralement utilisée dans les pays en voie de développement. D’ici 2030, on estime à 30 000 le nombre de spécialistes de la CCPI à former pour traiter tous les cas de cécité due à la cataracte dans le tiers-monde. La mise en œuvre du simulateur chirurgical en réalité virtuelle HelpMeSee, adapté à partir d’une vaste expérience de la simulation dans le domaine de la formation des pilotes d’avion, est une première mondiale.

Pionnier dans la maîtrise de la simulation

Fondateur de HelpMeSee et cofondateur de FlightSafety International, le leader mondial de la formation au pilotage des avions, Al Ueltsch fait figure de pionnier dans le domaine de la sécurité aéronautique et de la formation des pilotes sur simulateur. C’est à lui que revient l’idée d’appliquer les principes de la formation au pilotage pour développer un simulateur de chirurgie des yeux en réalité virtuelle et de son didacticiel, destinés à former les chirurgiens ophtalmologistes au plan local. Son choix de la cataracte s’explique par son souhait d’appliquer l’haptique à la réalité virtuelle de manière à toucher le plus grand nombre de personnes possible. À l’issue d’un appel d’offres, HelpMeSee a opté pour Moog Industrial Group en considération de son expertise dans le domaine de l’haptique et du contrôle-commande de mouvement.

Le rôle central de l’haptique

L’haptique désigne la science du toucher et de sa simulation réaliste pour un utilisateur en environnement virtuel. Moog joue un rôle essentiel dans la définition et la création de l’environnement virtuel qui permettra aux étudiants chirurgiens de maîtriser la CCPI haptique. Pour ce projet, Moog a fait appel à la sous-traitance des sociétés InSimo et SenseGraphics pour contribuer à la conception du simulateur. Le Eye Surgery Simulator a pour but de fournir aux étudiants un environnement réaliste pour s’entraîner et maîtriser la procédure dans toutes les situations, y compris en cas de complications. Dans la simulation, tous les organes de l’œil réagissent aux pressions physiques exactement comme leurs homologues réels. Ce niveau de sensibilité est indispensable pour permettre aux étudiants de développer l’habileté motrice requise pour l’opération. C’est la raison pour laquelle la haute-fidélité haptique joue un rôle essentiel pour leur procurer les sensations tactiles nécessaires à toutes les étapes de la procédure.

Une formation plus rapide, plus efficace et moins coûteuse

L’apprentissage sur simulateur est à des années-lumière de la formation ophtalmologique classique. Les méthodes actuelles ne permettent pas à l’étudiant de s’entraîner sur des scénarios de chirurgie oculaire réalistes. Fournisseur inépuisable d’yeux humains, le simulateur lui offre des possibilités illimitées de s’entraîner dans toutes les conditions et situations de complication données, sans aucun risque pour le patient. Grâce à lui, les futurs spécialistes de la cataracte vont pouvoir pratiquer des milliers d’interventions virtuelles avant de prendre en charge un vrai patient.

Contact : Moog SARL, F-94150 Rungis, www.moog.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi