Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Sous-traitance & Services > Electronique/optique
Actualités de la profession > Vie des entreprises

Electronique : Tronico va créer un incubateur pour ses activités innovantes

Publié le 29 octobre 2019 par Patrick RENARD
Source : Tronico
A gauche, Patrick Collet, directeur général de Tronico.

Sous-traitant en électronique basé en Vendée, Tronico a ouvert ses portes les 11 et 12 octobre derniers, à l’occasion de ses Tronico-inno-days, en présence de personnalités politiques locales. Il a été notamment question de la création d'un "Tame-Center", futur incubateur pour ses activités innovantes.

Les Tronico-inno-days ont permis de présenter l’histoire de Tronico, les atouts de la culture de l'entreprise, et comment ses clients historiques, majoritairement aéronautiques, ont créé un terreau fertile pour le lancement d’innovations dans des domaines aussi variés que la biotechnologie, la conversion de haute puissance, les dispositifs médicaux implantables ou l’analyse de l’eau par bio-essais.

Filiale du groupe Alcen, la société Tronico compte 800 employés pour un chiffre d'affaires prévisionnel de 85 M€ en 2019. Elle dispose de 2 sites de production et de conception, à Nantes et à Tanger (Maroc) ainsi que d’un bureau de 60 ingénieurs R&D.

Forte de ses 45 années d’expériences et de la certification ISO 13485, Tronico sait notamment répondre aux exigences de fiabilité et de qualité du secteur médical. Spécialisée dans les dispositifs de classe I, IIa et IIb (non invasifs et invasifs, instruments de diagnostic, implants), l'entreprise est à même d’intégrer son savoir-faire dans le projet de ses clients et de les accompagner dans la gestion des risques. Les développements de produits sont réalisés selon les normes ISO 10993, ISO 14155, ISO14971, EN 60601 et EN62304. Les ingénieurs de Tronico maîtrisent de nombreux domaines techniques comme le stockage et la conversion de l'énergie, l'électronique de puissance, la communication et les réseaux, la sûreté de fonctionnement, les radiofréquences, le logiciel embarqué, les capteurs et mesures, le traitement du signal, et la mécanique.

Les Tronico-inno-days ont été l’occasion pour Patrick Collet, directeur général depuis 2003 de l’entreprise créée en 1973, d'évoquer la création d’un prochain "Tame-Center", futur incubateur pour les activités innovantes du groupe.

A noter qu'Astrid Guyart, escrimeuse française membre du Comité Olympique Paris 2024 et ingénieure aérospatiale chez Airbus, a donné la réplique à Yann Pichot, directeur de la BU Medical, Energies et Diversification de Tronico, lors d’une conférence sur le "Parallèle entre l’innovation pour la performance sportive ou la performance de l’entreprise".

Plus de 600 participants sont venus clore ces deux journées dédiées à l’innovation dans toutes ses acceptions.


www.tronico-alcen.com

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi