Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Matériaux > Plastiques et silicones
Sous-traitance & Services > Plasturgie

Deux procédés innovants pour tirer le meilleur parti du LSR

Publié le 15 octobre 2019 par Patrick RENARD
Source : Top Clean Packaging
Machine de bi-injection installée chez Top Tech Italia.

Le groupe Top Clean Packaging a mis au point deux procédés d'injection bi-matière pour repousser les limites d'utilisation du silicone liquide (LSR), l'un des matériaux les mieux adaptés aux besoins actuels du secteur des technologies médicales et de l'industrie pharmaceutique.

L’efficacité et la sécurité sont aujourd’hui des points cruciaux dans la production de dispositifs médicaux. A ce titre, l’un des principaux challenges pour la recherche porte sur l’utilisation de nouveaux matériaux à haute performance.

Les pièces à base de matériaux souples ont vu leur demande fortement augmenter, car elles garantissent à la fois performances dans le temps et respect des normes médicales. Dans ce contexte, le silicone liquide se situe parmi les matériaux qui répondent le mieux à ces besoins. Il est utilisé dans la fabrication d’un nombre de produits de plus en plus important et permet d’obtenir de meilleurs résultats techniques.

L’éventail des compétences de Top Clean Packaging inclut l’injection de silicone et polymère, le thermoformage, l’assemblage, le thermoscellage et l’accompagnement des fabricants pour leurs qualifications et validations.

Dans cette dynamique d’amélioration constante des performances, deux innovations ont émergé : l’association de silicone avec des substrats composés d’autres matériaux et le mélange de différents types de silicones.

Bi-injection de plastique et de LSR en salle blanche

Dans le premier cas, l’objectif sera avant tout d’associer les propriétés du silicone à celles de substrats rigides tels que le plastique, le métal ou le verre. Bien que cette association soit possible par assemblage des deux composants, cette technique de production présente trois problèmes critiques, à savoir le risque de contamination, le risque de défaut et l’apparition de coûts supplémentaires.

Andrea Tomayer, responsable silicone liquide du groupe Top Clean Packaging (Source Top Clean).

« Après une analyse rigoureuse de ces problématiques et pour éviter ces risques, nous avons développé chez Top Tech Italia, filiale de Top Clean Packaging, une technologie de bi-injection en salle blanche, précise Andrea Tomayer, Responsable Silicone Liquide du groupe. Créer des pièces en thermoplastique surmoulées de silicone nous permet de proposer des solutions fiables, notamment pour les productions à gros volumes. Réalisé avec un moule rotatif à bi-injection, ce procédé intègre des systèmes à canaux chauds pour l’injection plastique et à canaux froids pour le surmoulage en micro-injection silicone. » Cette technique en atmosphère contrôlée permet la réalisation de produits sans manipulation des sous-composants. En outre, elle évite des contrôles qualité supplémentaires et les surcoûts générés par la phase d’assemblage.

Injecter deux silicones de densité différente

La seconde innovation développée par Top Clean Packaging est la bi-injection de deux densités de silicone à travers un seul et unique processus. Il est très difficile de surmouler le silicone liquide dans un processus à deux étapes car il s’agit d’un matériau thermodurcissable, ce qui nécessite la mise en place d’un moyen de liaison basé sur la co-réticulation et non la fusion. A l’inverse, il est possible de combiner deux types de silicones différents sur une même machine grâce à l’utilisation d’un moule rotatif. Cela permet de produire des pièces disposant à la fois d’un cadre structurel solide et d’une partie à base d'un matériau plus flexible.

De nouvelles perspectives s’offrent ainsi dans l’utilisation du silicone liquide, qui s’impose plus que jamais parmi les matériaux les mieux adaptés au secteur médical et pharmaceutique.


www.topcleanpackaging.com

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi