Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Matériaux > Plastiques et silicones

Acnis élargit son champ de distribution des biomatériaux PEEK Vestakeep d’Evonik

Publié le 19 janvier 2021 par Patrick RENARD
Source : Evonik
Le Vestakeep Fusion peut être fraisé, moulé par compression et extrudé, mais aussi moulé par injection et peut-être un jour imprimé en 3D.

Les polymères des gammes Vestakeep Implant et Vestakeep Dental d'Evonik sont désormais distribués exclusivement par Acnis International, en France, en Espagne et au Portugal. Une annonce qui suit de près celle de la nouvelle génération Vestakeep Fusion, conçue pour améliorer sensiblement l'ostéo-intégration.

Le groupe de chimie allemand Evonik travaille depuis de nombreuses années en partenariat avec Acnis International pour la distribution, en Amérique du Sud, de ses biomatériaux Vestakeep Implant. Basé à Lyon, Acnis International dessert en effet plus de 50 pays à travers le monde grâce à ses Centres de Services, et dispose notamment d'une filiale au Brésil.

L'accord signé en décembre dernier prolonge cette collaboration jugée fructueuse en faisant d'Acnis le seul distributeur des polymères haute performance Vestakeep Implant et Vestakeep Dental d'Evonik pour les applications médicales en France, en Espagne et au Portugal. L'accord inclut tous les matériaux conçus pour un contact corporel à long terme, sous forme de granulés, de barres rondes, de plaques et de filaments.

Les clients d'Evonik intéressés par ces produits qui sont basés dans l'un de ces trois pays, bénéficieront désormais du niveau de service reconnu d'Acnis. De plus, le distributeur/stockiste vient de créer un entrepôt pour les produits médicaux Vestakeep sur son site de Chassieu (69), ce qui assurera des délais de livraison plus courts.

Un PEEK ostéoconducteur

Autre actu chez Evonik : la gamme Vestakeep Implant comprend, depuis l'automne dernier, un nouveau matériau, toujours à base de PEEK, baptisé Vestakeep Fusion. Sa particularité est de favoriser la fusion entre l'os et l'implant. Ses propriétés ostéoconductrices ont été obtenues en utilisant un additif fonctionnel spécial : le phosphate de calcium biphasique. Cela permet aux cellules osseuses d'adhérer plus rapidement aux implants, influençant ainsi positivement l'ostéo-intégration.

Cellules osseuses contre du Vestakeep vierge à gauche et contre du Vestakeep Fusion à droite (source Evonik).

Le premier biomatériau de cette nouvelle génération "Fusion", référencé Vestakeep iC4800, devrait, si l'on en croit le communiqué d'Evonik, « impressionner les clients par ses propriétés mécaniques exceptionnelles, similaires à celles de l'os humain ». En tout cas, comme tous les autres polymères haute performance à base de PEEK pour le médical, ce nouveau biomatériau ne produit aucun artefact dans les processus d'imagerie par rayons X ou IRM. Cependant, les additifs fournissent une ombre voulue pour favoriser un placement et une observation précise du processus d'ostéo-intégration.

En plus du Vestakeep iC4800, Evonik proposera, au sein de la gamme Fusion - elle aussi partie intégrante du portefeuille Vestakeep Implant -, le développement de matériaux spécifiques aux clients, dotés de propriétés bioactives, sous le nom de "Fusion Select". Ces matériaux exclusifs seront développés à partir d'une bibliothèque de substances ostéoconductrices établies en étroite collaboration avec chaque client.

Adapté au moulage par injection ?

Les matériaux Vestakeep Fusion se présenteront sous forme de granulés et de produit semi-fini. Acnis sera prochainement en mesure d'approvisionner ses clients en PEEK iC4800, sous forme de barres rondes de 10, 20 et 40 mm.

Comme tous les produits PEEK précédents, le nouveau matériau peut être fraisé, moulé par compression et extrudé. Mais il peut aussi être moulé par injection. Il a été spécialement conçu pour que les additifs fonctionnels soient disponibles en surface et qu'aucun film ne se forme.

Evonik étudie également la possibilité de développer un filament de PEEK Vestakeep Fusion qui pourrait être utilisé pour imprimer des produits en 3D à l'aide de la technologie de dépôt de fil fondu. L'entreprise a déjà réussi à le faire pour la génération précédente avec le PEEK Vestakeep i4 3DF, annoncé en mai dernier.


corporate.evonik.com, acnis-titanium.com

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi