Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Equipements de production & Techniques de fabrication > Travail des métaux

Les atouts de l’UGV face aux contraintes de la microfluidique

Publié le 08 août 2019 par Patrick RENARD
Source : Datron

En microfluidique, la fabrication des vannes et des canaux s'accompagne d'exigences spécifiques auxquelles est capable de répondre l'usinage à grande vitesse (UGV), spécialité du fabricant allemand Datron.

L'objectif de la microfluidique est de parvenir à distribuer le plus précisément possible une quantité très faible de fluide, ce qui nécessite des vannes et canaux très fins et peu profonds obéissant à des contraintes géométriques et dimensionnelles très strictes. Et compte-tenu de l’importance que prennent les phénomènes de viscosité au niveau des zones de contact entre fluides et solides, les états de surface et la précision d’usinage des rayons et des angles sur le parcours du canal deviennent critiques.

Dans ce contexte, la technologie UGV dispose d’atouts majeurs par rapport à l'usinage conventionnel, compte-tenu de ses caractéristiques de coupe très spécifiques. En effet, la déformation et l'arrachement de la matière disparaissent au profit de phénomènes purement thermiques. Quant à la chaleur libérée lors de la formation du copeau, elle est évacuée avec ce dernier et n’a pas le temps d’être transmise au matériau usiné. L'UGV permet donc d'usiner les matériaux les plus thermosensibles sans les endommager. Il n'entraîne pas de déformations mécaniques et ne modifie pas les caractéristiques intrinsèques de la matière. En outre, il ne crée pas d'amorces de rupture et offre d’excellents états de surface, sans bavures et sans opacifier les plastiques. L'UGV permet aussi de réaliser de très petites formes complexes, de respecter des précisions élevées dans les matériaux ayant tendance à se déformer et de ne pas intégrer de polluants dans le process (huile).

Centre UGV orienté production Les machines UGV de Datron sont ainsi adaptées à la microfluidique. Elles sont dotées de broches haute fréquence qui permettent l’utilisation d’outils extrêmement fins et de tables à vide qui garantissent un bridage sans déformation ni vibration. Les fonctions de palpage 3D de précision corrigent les irrégularités géométriques des bruts en Z, garantissant ainsi la profondeur régulière des canaux sur toute leur longueur, donc les volumes de fluide. Enfin, l'absence de dégagement de chaleur propre à l'UGV autorise la réalisation de canaux parfaits, même dans des plastiques très délicats.


www.datron.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi