Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Dossiers > Equipements de production & Techniques de fabrication
Equipements de production & Techniques de fabrication > Travail des métaux

Made in France : si, c’est possible !

Publié le 29 janvier 2015 par Patrick RENARD
Source : Médical Labo
Le secteur dentaire est l'un des fers de lance de la jeune société Medical Labo.

Jeune entreprise bisontine qui vient de passer le cap des 3 ans, Médical Labo fabrique et distribue des machines 100% françaises. Un pari réussi puisque que son président Lilian Meunier devrait atteindre avec son équipe le million d'euros de chiffre d'affaires en 2015. Son secret : une volonté insatiable d'entreprendre...

Lorsque Lilian Meunier crée Médical Labo en janvier 2012, son objectif ne manque pas d'ambition : fabriquer des centres d'usinage moins chers, pour faire baisser le coût de la santé en France. Comment ? En construisant des machines de moyenne voire de haute gamme dont le niveau de précision ne soit pas surdimensionné par rapport aux besoins du secteur médical. Pour cela, il s'appuie sur des partenaires français très performants, franc-comtois pour la plupart, notamment un bureau d'études basé à proximité de Besançon. Autre paramètre essentiel de sa réussite : la motivation de son personnel qui travaille de façon parfaitement autonome.

Passionnément médical

Il faut dire que Lilian Meunier lui-même pourrait être qualifié familièrement de "bourreau de travail". Il continue en effet à exercer sa fonction de responsable commercial chez Witech, un constructeur suisse de machines d'usinage actif dans le domaine de l'horlogerie de très haut de gamme et dans la micro-précision. Médical Labo travaille donc en partenariat pour commercialiser les centres d'usinage 3 à 5 axes simultanés de marque Witech dans l'hexagone et les pays limitrophes.

 

Made in France : si, c'est possible !

Medical Labo développe et 
fabrique des machines sous sa propre marque.

Mais l'axe principal de développement de la société demeure la construction de ses propres machines. Elle s'adresse tout d'abord au secteur dentaire à qui elle fournit des équipements capables d'usiner tout type de matériau, notamment la céramique pour la réalisation de facettes et d'inlay cores à l'aide d'un outil revêtu diamant. Deuxième domaine d'application : l'optique, qu'il s'agisse de lunettes ou d'implants intraoculaires pour un grand fabricant européen. Enfin, Médical Labo réalise des machines destinées à la podologie, d'une part pour la réalisation de modèles en bois qui serviront à fabriquer des chaussures orthopédiques et d'autre part pour la découpe de semelles de compensation à partir de plaques en mousse.

En constante ébullition...

En dépit de problèmes de trésorerie provisoires propres aux jeunes entreprises qui innovent, le succès de Médical Labo est bel et bien au rendez-vous : la société, qui a réalisé un chiffre d'affaires en augmentation permanente depuis sa création, vise le million d'euros cette année. L'embauche d'une cinquième personne est prévue dans les mois à venir pour renforcer ses capacités en matière d'assemblage. De nouveaux projets ? Lilian Meunier en a plein sa besace ! Il travaille actuellement sur l'usinage de prothèses auditives à partir de polymères souples pour augmenter le confort des patients. Il devrait également annoncer prochainement la distribution d'une seconde marque de machines d'usinage sur le marché francophone, afin de compléter la gamme Witech et Médical Labo.
Afin de pérenniser ces différentes activités, M Meunier est à la recherche de partenaires financiers, car selon lui, les banques ne jouent plus leur rôle en France. Et pour innover, il faut beaucoup d’argent ! A bon entendeur…

Médical Labo, F-25000 Besançon, www.medical-labo.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi