Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Equipements de production & Techniques de fabrication > Logiciels

Une nouvelle référence en matière de simulation 3D des procédés de plasturgie

Publié le 30 novembre 2015 par Patrick RENARD
Source : Transvalor S.A.

La société Transvalor commercialise depuis 2014 un logiciel de simulation de procédé d'injection plastique, Rem3D, issu des travaux de recherche du CEMEF. Celui-ci est désormais disponible en version 5.0, qui marque un bond sensible en matière de productivité et d'efficacité.

Réputée pour son logiciel Forge, dédié à la mise en forme des matériaux métalliques, Transvalor est une société de valorisation de la recherche qui industrialise les travaux menés au laboratoire du CEMEF (Centre de mise en forme des matériaux) de l’École des Mines de Paris. L'année dernière, Transvalor a ajouté à son catalogue le logiciel REM3D, qui a pour but de simuler les procédés d'injection et d'extrusion de polymères et de composites. Il aura fallu près de 20 ans de recherche pour aboutir à cet outil sophistiqué, qui offre une très grande précision sans nécessiter de compétences techniques particulières. La phase délicate du maillage est en effet transparente pour l'utilisateur.

Présentée au salon Fakuma en octobre dernier, la version 5.0 du logiciel inclut de nouvelles fonctionnalités qui augmentent sensiblement sa productivité et son efficacité. Elle intègre en particulier une technologie de génération de maillage appelée AAA (Automatic Anisotropic Adaptive), où seules la géométrie et les données process sont nécessaires en termes de paramètres d’entrée. Une interface graphique intuitive permet de modéliser le procédé en 3D et de lancer rapidement les simulations. Parallélisé et entièrement automatique, le maillage AAA est adapté dynamiquement durant le calcul afin d’obtenir le résultat le plus précis, tout en réduisant le temps de calcul. Cette précision repose en particulier sur une prise en compte réaliste des conditions thermiques par couplage pièce/moule. Elle permet d'obtenir des prédictions fiables même sur des pièces 3D complexes caractérisées par de grandes variations d’épaisseur.

Des possibilités étendues pour les procédés multi-fluide

La version 5.0 permet de simuler les procédés d’injection avec plusieurs fluides sans aucune limite. Elle prédit l’épaisseur de la veine de gaz (ou d’eau) avec une représentation très lisse de la peau grâce à sa technologie de maillage AAA, la résolution thermique couplée pièce/moule et à une modélisation précise du remplissage. Il est possible d’exporter la forme finale évidée ou la forme après retrait/déformé en format STL en vue d’une utilisation ultérieure en calcul de structure. Il est également possible de simuler les procédés de co-injection séquentielle pour une large gamme de matériaux thermoplastiques ou thermodurcissables. Chaque fluide peut être affiché isolément ou avec les autres fluides.

Dans le cas des mousses polyuréthane, le logiciel permet de simuler les phases d'injection et d'expansion de A à Z. Il assure la détermination de la masse optimale pour un remplissage complet, la position idéale des inserts et/ou des évents, et l’optimisation de l’équilibrage du procédé. Il garantit également la distribution finale de densité à travers l’épaisseur afin d’optimiser la robustesse de la pièce.


Transvalor S.A., F-06255 Mougins, www.transvalor.com

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi