Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Composants > Electronique/optique

Isolateurs numériques pour sécuriser les applications d’électronique médicale

Publié le 09 novembre 2015 par Patrick RENARD
Source : Analog Devices

Analog Devices renouvelle sa gamme d'isolateurs numériques à base de micro-transformateurs avec des modèles qui permettent d'assurer le niveau de protection contre les surtensions le plus élevé aujourd'hui disponible dans l'industrie, testé à 16000 V.

Les nouveaux isolateurs ADUM110, ADUM13x, ADUM14x, ADUM23x et ADUM24x reposent tous sur la technologie brevetée d’isolation numérique iCoupler développée par Analog Devices. Éprouvée depuis plusieurs années maintenant, cette technologie fait appel à des transformateurs réalisés au sein d'une puce électronique. Elle vient concurrencer la technique classique des optocoupleurs, qui associent une diode lumineuse avec un phototransistor.

Print

Ces isolateurs sont conçus pour assurer un niveau de sécurité adapté aux applications industrielles et médicales opérant en environnements bruités, sévères et imprévisibles.

Dans le secteur médical, il s'agit notamment de garantir un fonctionnement fiable et ininterrompu des systèmes de surveillance des patients pendant les phases de défibrillation. Le risque de tensions transitoires élevées engendre des contraintes particulières en termes de conception de systèmes médicaux connectés. Pour assurer l'intégrité des signaux de données dans cet environnement imprévisible, les isolateurs numériques iCoupler affichent le niveau de protection contre les surtensions le plus élevé aujourd’hui disponible dans l’industrie, selon le fabricant. Les tests permettent de garantir une protection jusqu'à 16 kV en régime transitoire, et une tenue en tension jusqu’à 5 kVrms en régime continu. Cela permet de remplacer des optocoupleurs dans les environnements médicaux les plus contraignants, par une solution significativement plus compacte.

Dans le domaine industriel, ces nouveaux isolateurs sont intéressants pour leurs caractéristiques de haut niveau en termes d'immunité au bruit, d'interférences électromagnétiques et de protection contre les surtensions. Ils permettent ainsi d'isoler les signaux de communication à haut débit, nécessaires à l’automatisation des chaînes de production, du bruit électrique qu’engendrent certains équipements, comme ceux utilisés pour le soudage à l’arc.

Compatibles avec le brochage des générations précédentes, les nouveaux modèles permettent d'offrir diverses configurations en termes de boîtiers et de nombre de canaux (1, 3 ou 4). La vitesse de transmission est de 150 Mbps, le temps de propagation de 13 ns maximum et l'immunité aux transitoires en mode commun (CMTI) de 100 kV/µs, avec une plage d'alimentation de 1,7 à 5,5 V.


Analog Devices, F-91320 Wissous, www.analog.com

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi