Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Actualités de la profession > Evénements

Trois grandes rencontres au service du progrès médical à Besançon

Publié le 19 octobre 2021 par Patrick RENARD
Source : PMT
L'ambiance qui régnait au sein des 22 équipes était studieuse et certaines d'entre elles n'ont pas hésité à passer la nuit du samedi au dimanche pour peaufiner leur projet.

La capitale franc-comtoise a connu une rentrée mouvementée puisqu'elle a accueilli trois événements dédiés à la santé en une semaine-et-demie. Revenons ici sur l'effervescence du Hacking Health, qui a réuni à lui seul 350 personnes en comptant les candidats, les coachs, les experts, les sponsors et les organisateurs bénévoles.

Par Evelyne Gisselbrecht

La santé constitue assurément un axe de développement majeur pour la région Bourgogne-Franche-Comté et l'agenda chargé de ces dernières semaines l'a montré une fois de plus.

Membre du groupe de travail "impression 3D" du cluster PMT Santé, Scalia a co-développé, avec le CHU de Besançon, des organes synthétiques hautement personnalisables par impression 3D multi-matériaux (souple et rigide, rugueux et lisse, opaque et transparent) pour reproduire des propriétés biomécaniques proches de celles d’un organe humain.

Ainsi, le cluster Santé du PMT (ex-Pôle des Microtechniques) a tout d'abord organisé du 1er au 3 octobre dernier, pour la 5ème année consécutive, le Hacking Health Besançon, en association avec le CHU de Besançon et Grand Besançon Métropole. Marathon d’innovation en santé, le Hacking Health est un mouvement né au Canada en 2012. Il consiste à faire émerger la communauté d’innovateurs d’un territoire, à briser les barrières entre monde numérique, praticiens et acteurs de la sphère de la santé, juristes, chercheurs, designers, universitaires, étudiants… L’initiative est maintenant un modèle en matière d’innovation ouverte et collaborative au bénéfice de la santé.

Le temps d’un marathon de 48 heures, des professionnels de santé ou des patients ont la possibilité de tester une idée, de développer très rapidement un prototype et ainsi valider ou non le concept. Les participants, en équipes, croisent le maximum de compétences pour réfléchir à des solutions viables. L’idée n’est pas d’aboutir à un produit fini mais de tester un concept, de le faire avancer, d’envisager sa faisabilité, de lever des freins…

Spécificité du Hacking Health Besançon, l’événement permet non seulement le développement d’applications numériques mais aussi le prototypage d’objets et de dispositifs physiques, grâce aux savoir-faire microtechniques et à l’installation d’un fab lab sur place. Plusieurs écoles et fab labs régionaux se mobilisent afin de mettre à la disposition des équipes un total de 8 imprimantes 3D qui tournent pendant une bonne partie des 48 heures !

22 projets défendus avec conviction dans la bonne humeur

Cette année, ce sont pas moins de 22 défis qui attendaient les 235 participants, tous reconnaissables à leur T-shirt rouge portant la mention "Imaginons la santé de demain". Parmi ces défis, on retiendra par exemple :

  • le développement d'un outil de diagnostic pour les pathologies de la muqueuse buccale, permettant de reconnaître la nature d'une lésion à partir d'une simple photo grâce à l'intelligence artificielle. Au-delà du diagnostic, cet outil devrait accélérer la prise en charge du patient en cas de nécessité.
  • une béquille connectée destinée à améliorer la ré-éducation à la marche. Il s'agissait ici de concevoir une solution mécanique munie de capteurs, associée à une plateforme connectée qui aide le professionnel de santé à évaluer la capacité de marche du patient et l'oriente dans le choix des exercices à prescrire à ce dernier.
  • la recherche d'une solution permettant de qualifier les micro-organimes contaminants en suspension dans l'air auxquels de nombreux agriculteurs sont exposés chaque jour dans leur environnement de travail et qui peuvent déclencher une pathologie respiratoire chez ces personnes. Le but de cette solution était avant tout de prévenir l'agriculteur de l'attitude à adopter (type de masque à porter...).
  • l'optimisation d'un prototype de bras robotisé d'aide à la prise des repas pour les personnes handicapées. Ce projet fait l'objet d'un travail collaboratif depuis le Hacking Health Besançon 2018. Usagers, professionnels de santé, étudiants dans les différentes disciplines se sont relayés au cours des 5 dernières années pour le faire évoluer. Toutefois, des améliorations restent nécessaires avant la diffusion des plans du prototype fonctionnel sous licence Open Source.

Quatre projets dans le domaine dentaire étaient également proposés par le sponsor principal de l'événement : Micro-Mega SA (Coltène), spécialisé dans l'outillage à main pour dentistes, notamment pour la dévitalisation des dents. L’un des projets visait à utiliser l’impression 3D pour obtenir une meilleure image tridimensionnelle de la dent à opérer afin d’aider le chirurgien à mieux visualiser les canaux. Une vingtaine de collaborateurs et partenaires de l’entreprise ont apporté leur participation au sein de 4 équipes, dont des dentistes qui développent les projets.

Les 22 équipes sont venues défendre leurs résultats dans le cadre de pitchs de 3 minutes devant un panel de témoins composé notamment de patients, d'industriels, de professionnels de santé, d'un membre de l'ARS et présidé par le chroniqueur scientifique Jérémy Querenet. Les sponsors avaient la possibilité de buzzer les projets de leur choix.

Au cours des mois qui vont suivre, les participants pourront s'appuyer sur "La Couveuse des innovateurs", une association bisontine présidée par Valérie Barthelet, qui se propose de les aider à franchir de nouvelles étapes en les mettant en relation avec des spécialistes des questions réglementaires, de la propriété intellectuelle, de techniques spécifiques...

Un congrès associé et une Rentrée du DM qui bat des records

Autre événement qui s'est tenu à la même période à Besançon : le 56ème congrès de chirurgie maxillo-faciale, de stomatologie et de chirurgie orale. L'événement était d'ailleurs associé au Hacking Health, ce qui a permis à des chirurgiens participant au congrès de proposer eux aussi des défis pour tenter de résoudre leurs problématiques.

La bio-ingénierie, indispensable aux spécialistes des pathologies du visage réunis actuellement à Besançon Enfin, Besançon a accueilli la 9ème Rentrée du DM au Grand Kursaal les 6 et 7 octobre derniers, une série de conférences dédiées à l'actualité réglementaire, avec un focus sur la commercialisation des dispositifs médicaux le deuxième jour. Co-organisé par PMT Santé et l'ISIFC, l'événement a enregistré une adhésion record avec pas moins de 473 participants en cumulé sur les deux jours. Nous reviendrons plus longuement sur cette rencontre lors d'une prochaine newsletter.


www.pmt-ih.com, aer-bfc.com

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi