Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Actualités de la profession > Conjoncture

Le pessimisme s’installe dans l’industrie medtech

Publié le 13 mai 2019 par Patrick RENARD
Source : ConCeplus
L’indice LIMEDex est composé de trois indices sous-jacents.

Le 18ème rapport de ConCeplus confirme la baisse de l'indice LIMEDex entamée au printemps 2018. En cause, une perspective de résultats financiers plombée notamment par l'impact de la nouvelle réglementation et les risques géopolitiques.

En février 2018, ConCeplus a interrogé environ 140 dirigeants du secteur medtech, au niveau mondial, pour évaluer leurs perspectives sur les indicateurs de performance clés (KPI) au cours des 12 prochains mois. Ces trois indicateurs (performances financières, performances opérationnelles et accès au marché) forment ensemble l'indice global LIMEDex, dont la 18ème édition s'établit à 9,9 points, en baisse de 2,0 points par rapport au trimestre précédent (et de 2,7 points sur 12 mois).

L'évolution la plus sensible est celle du KPI financier, qui est devenu négatif en tombant à -4,3 points, en baisse de 4,4 points d'un trimestre sur l'autre. Les dirigeants interrogés s'attendent à une croissance du chiffre d'affaires (CA) toujours notable, à 4,9 % pour les 12 prochains mois, mais la prévision de croissance du résultat d'exploitation (EBIT) est tombée à 0,9 % (contre 2,3 % précédemment).

On notera que les répondants français (7 % de l'ensemble) sont un peu plus optimistes que la moyenne, avec une perspective de croissance du CA et du résultat d'exploitation respectivement de 6,2 et 3,1 %.

Une prévision de croissance menacée par des risques importants

Il apparait que les prévisions économiques internationales et les incertitudes commerciales affectent l'industrie medtech, tout comme elles affectent d'ailleurs d'autres industries. « En raison des risques et des défis indiqués par la majorité des managers, nous pouvons raisonnablement prévoir une croissance réelle du chiffre d'affaires de 0,7 %, en évaluant à 4,2 % l'impact du risque sur la prévision économique », a commenté Beatus Hofrichter, directeur général de ConCeplus.

Principaux défis susceptibles d'impacter la croissance (crédit ConCeplus).

Pour comparaison, l'impact du risque sur la prévision économique était évalué à 2,9 % au trimestre précédent. Ce qui était déjà au-dessus de la moyenne des années passées.

Des investissements stratégiques à la traine

Une analyse approfondie des réponses au sondage révèle une plus grande prudence en matière d'investissements stratégiques. Les dirigeants qui s'engagent à investir dans l'avenir se concentrent sur la conformité réglementaire, sachant que 90 % des personnes interrogées considèrent la réglementation comme le principal défi, ce trimestre. Les projets visant à améliorer l'accès au marché et à acquérir de nouveaux talents sont également considérés comme hautement prioritaires. Les dirigeants estiment qu'il est nécessaire d'augmenter les effectifs de 4,4 % au cours des 12 prochains mois, dans l'espoir d'acquérir les compétences et les capacités nécessaires pour être compétitifs.

Vers une croissance solide en 2019 pour l’industrie medtech ?

« Nous observons que les managers de Medtech essaient de recréer la dynamique de croissance passée en utilisant des mesures tactiques. Il semble y avoir moins de volonté d'investir dans des efforts stratégiques, comme l'optimisation du modèle économique », souligne Beatus Hofrichter. « C'est un peu surprenant, car les secteurs pharmaceutique et biotechnologique, les opérateurs de santé et les prestataires de services sont déjà très avancés dans la gestion de projets de numérisation pour assurer leur croissance future. Négliger l'évolution des modèles économiques risque de menacer la croissance à long terme des acteurs traditionnels du secteur medtech. »


www.conceplus.ch

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi