Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Actualités de la profession > Associations régionales, Vie des fabricants de DM
DM innovants

11 PME MedTech accompagnées dans leur mise en conformité avec le RDM

Publié le 02 avril 2021 par Patrick RENARD
Source : Wikipedia

La Région Auvergne-Rhône-Alpes a débloqué une nouvelle enveloppe de 200 000 € au travers de son dispositif d’accompagnement des PME du secteur des dispositifs médicaux (DM). Ces structures pourront ainsi se mettre en conformité le plus sereinement possible avec le règlement (UE) 2017/745 auquel sera prochainement soumis le marquage CE des DM.

La crise sanitaire que nous traversons a poussé la Région Auvergne-Rhône-Alpes à lancer un 3ème Appel à Manifestation d’Intérêt en octobre dernier - juste après les résultats du deuxième appel - auprès des PME MedTech qui représentent un atout majeur pour le territoire. Parmi les 18 candidatures déposées, 11 ont été retenues pour bénéficier d’une aide financière et d’un accompagnement individuel. Cet accompagnement est mis en place de manière partenariale entre l’Agence économique régionale Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises, le pôle de compétitivité santé Lyonbiopôle et le Syndicat national de l’industrie des technologies médicales (Snitem).

Bien que seulement trois PME soient membres de Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité joue ici pleinement son rôle dans l’émergence et le déploiement de dispositifs d’accompagnement des entreprises du secteur de la santé en Auvergne-Rhône-Alpes, au-delà même du cercle restreint de ses adhérents.

L’écosystème santé en Auvergne Rhône-Alpes, véritable hub d’innovation en santé, est l’un des plus dynamiques en France :

  • 1er centre de production de vaccins au monde, présence des plus grandes instances mondiales de la santé (Centre international de la recherche contre le cancer et Organisation mondiale de la santé…),
  • 5ème région européenne en recherche public-privé, recherche scientifique en santé humaine et animale,
  • 4 CHU, 2 centres de lutte contre le cancer, 400 établissements de santé, et plus de 2 000 établissements médico-sociaux,
  • 1250 entreprises (industries et services à l’industrie) dont des grands groupes mondiaux et des PME innovantes animées par Lyonbiopôle, 1er pôle de compétitivité santé français,
  • Environ 150 000 emplois ; +80 % de croissance des effectifs de R&D entre 2007 et 2016,
  • Un écosystème très connecté à l’international (Europe, Etats-Unis, Japon…).

Convaincue que cet écosystème santé présente un remarquable potentiel de recherche et d’innovation, de développement économique et de création d’emplois, la Région Auvergne Rhône-Alpes investit sur la filière santé, identifiée comme un des 8 domaines d’excellence dans ses 2 schémas (Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation et Schéma régional enseignement supérieur, recherche et innovation).

Les dispositifs de soutien sont présentés sur cette page web.

Les 11 entreprises lauréates vont bénéficier d’un accompagnement individuel qui sera pris en charge à hauteur de 50 % de leurs dépenses, plafonnées à 20 000 € de prestations. Au préalable, le Snitem proposera des rendez-vous individuels à chaque lauréat pour faire son diagnostic réglementaire.

Les lauréats

Allyon (Loire – membre de Lyonbiopôle) développe et distribue des instruments chirurgicaux, en particulier dédiés aux interventions sur la colonne vertébrale, dont des écarteurs. Ces instruments sont innovants car ils répondent aux contraintes multiples des centres chirurgicaux : via les techniques opératoires qu’ils permettent, la simplicité d’utilisation et de gestion qu’ils apportent, ainsi que par le modèle économique de mise à disposition qui accroit leur disponibilité et facilite ainsi la programmation et le nombre de patients pouvant être pris en charge.

Biospeedia (Loire), Spin-off de l’Institut Pasteur, conçoit, développe, produit et commercialise des tests de diagnostic rapide (TDR) aussi appelés tests rapides d’orientation diagnostique (TROD) principalement orientés vers les maladies infectieuses graves et/ou à fort potentiel épidémique.

Electroducer (Isère) développe un dispositif médical innovant de classe IIa, l’Electroducer Sleeve, qui permet de simplifier les interventions cardiaques valvulaires et coronaires percutanées, tout en améliorant la sécurité et le confort du patient.

EMC Evolution (Puy-de-Dôme) est spécialisée dans la conception, fabrication et distribution de sondes de rééducation périnéo-sphinctérienne vaginales et anales, en cas de troubles des fonctions du bas de l’appareil urinaire ou de troubles de la fonction ano-rectale.

Gemoptics (Ain) fabrique en France des lunettes de protection, notamment contre les virus ou en milieu contaminé.

Kappa City Biotech (Allier) développe des dispositifs médicaux de diagnostic in vitro et plus particulièrement des tests immuno-chromatographiques de type lateral flow, c’est-à-dire des tests rapides fonctionnant sur le principe d’une réaction anticorps/antigène.

Kurage (Rhône – membre de Lyonbiopôle) développe des dispositifs médicaux de type « neuroprothèses » utilisant la technologie de stimulation neuro-musculaire fonctionnelle afin de se substituer à la commande motrice du système nerveux central. Ces dispositifs permettent de remobiliser les membres paralysés ou faibles de personnes neuro-lésées dans le cadre de mouvements fonctionnels tels que lever les pieds, faire du vélo, ramer, et, à terme, marcher.

Life Medical Control (Loire – membre de Lyonbiopôle) est spécialisée en Ingénierie Médicale. Elle développe notamment NeuroCoach, une solution de prévention de facteurs de risques d’AVC.

Noxelis (Haute-Savoie) a pour but la recherche et le développement, la fabrication d’un portefeuille de produits médicaux dont l’objectif est de fournir des traitements innovants bénéficiant d’une excellente innocuité et d’un haut niveau de performance pour les patients atteints de pathologies de la surface oculaire.

Stabyl (Isère) conçoit, développe et commercialise des dispositifs médicaux pour les biotechnologies de l’art dentaire, comme des systèmes de forets et tenons radiculaires de précision et des seringues à système de remplissage incorporé pour l’injection de matériaux d’empreinte.

SurgAR (Puy-de-Dôme) développe et ambitionne de commercialiser une suite de logiciels de réalité augmentée (RA) pour la chirurgie mini-invasive (laparoscopie), pratiquée grâce à une caméra et de petites incisions. Ses logiciels offrent au chirurgien la transparence des organes (utérus, foie et rein) en fusionnant en temps réel l’imagerie préopératoire avec la vue chirurgicale.

Ces 11 sociétés ont été sélectionnées au regard de différents critères, à savoir la clarté du besoin et des objectifs, la cohérence avec la stratégie d’entreprise, les perspectives de retombées économiques pour l’entreprise et le territoire régional, ainsi que la pertinence et l’effet levier de l’aide au regard du projet. Un rapport de synthèse devra être fourni par l’ensemble de ces entreprises, décrivant les missions rendues.


www.auvergnerhonealpes.fr, lyonbiopole.com, www.snitem.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi