Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Côté recherche

Une R&D collaborative école/entreprise adaptée aux projets de DM connectés

Publié le 14 novembre 2019 par Patrick RENARD
Source : Grenoble INP-Esisar
L'Esisar place l'innovation au centre de ses préoccupations avec des projets basés sur une recherche de qualité, une formation de pointe et un transfert de technologie accéléré.

Lors de la dernière édition de Medi'Nov, le directeur du transfert de technologie de l'école d'ingénieurs Grenoble INP - Esisar est venu faire le point sur le "Projet Industriel" dans le cadre des dispositifs médicaux : un programme de R&D collaborative qui favorise l'innovation au sein des start-up, TPE et PME.

Par Karim Chibane, directeur du transfert de technologie à Grenoble INP – Esisar

Basée à Valence, l’Esisar (École nationale supérieure en systèmes avancés et réseaux) est membre du groupe Grenoble INP. Elle forme les ingénieurs dans deux filières principales :

  • électronique/informatique/systèmes,
  • informatique/réseaux et cyber-sécurité.

Depuis près de 25 ans, l'école propose un dispositif nommé "Projet industriel" pour faciliter l’accès des start-up, TPE et PME à l’innovation.

Concrètement, l’entreprise partenaire propose un projet qui peut être une étude de faisabilité, une maquette, un démonstrateur fonctionnel… L’objectif principal est de permettre la réalisation d’une étape de R&D de manière collaborative avec une preuve de concept comme livrable. On se situe ici sur un niveau de maturation technologie (TRL pour Technology Readiness Level) de 4/5.

Le millésime 2019 du programme a permis la réalisation d’une trentaine de projets. 60 % d'entre eux ont bénéficié de l’accompagnement du programme Easytech, un outil de valorisation de l’IRT Nanoelec, piloté par le pôle de compétitivité Minalogic, à destination des PME. Près de 90 % des entreprises concernées sont localisées en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Au total, depuis sa création, le programme compte plus de 500 projets développés avec près de 300 entreprises régionales dont plus de 60 % sont des start-up et des PME/PMI au sens européen.

Des projets totalement "environnés"

Le domaine du DM, dont le cluster Medicalps anime l’écosystème régional, est naturellement bien représenté. Le programme convient aux start-up du secteur car les projets bénéficent d'un environnement très propice (locaux, moyens informatiques et techniques, encadrement, expertise, logistique).

L’Esisar a noué des partenariats avec de nombreuses entreprises dans le domaine de la santé (au sens large) : Advance Beauty, Allcare innovation, Amplitude, Apelem, Atelier inawa, Biomet, Deleo, Derma Scientific, DTF Medical, E2v, Euveka, Fresenius Kabi, LD Medical, LPG, Praxim et Sigvaris.

Parmi les thématiques de l'Esisar applicables aux dispositifs médicaux, on trouve les systèmes connectés ou l'IoT, la communication sans fil, le génie logiciel, le big data, et les web-technologies appliquées aux plateformes communautaires.

On notera que l'impact des enjeux technologiques liés au cloud et à la cyber-sécurité va croissant pour les TPE/PME. Afin de renforcer la prise en compte de ces enjeux tout au long du projet, l’encadrement et les experts de l’Esisar ont initié une démarche de type "secure by design" (intégration de la sécurité dès la conception).

Des compétences recherchées

Le programme s'ouvre désormais aux projets dans le domaine du numérique au sens large. Il s’agit là d’une réelle opportunité pour une entreprise du DM d’enrichir son équipe de développement en côtoyant les futurs diplômés de Grenoble INP dans des secteurs où les métiers sont en tension avec une raréfaction des compétences.

N'oublions pas bien sûr l'axe d’innovation qui se cristallise autour de l’intelligence artificielle avec la création d’un institut sur ces thématiques de recherches à Grenoble.


esisar.grenoble-inp.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi