Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Sous-traitance & Services > Traitement de surface

Positive Coating remporte le premier Challenge « Watch Medtech Innovation »

Publié le 01 mars 2019 par Patrick RENARD
Source : Positive Coating

La 1ère édition du Challenge "Watch Medtech Innovation" couronne le projet de la société Positive Coating, qui étend l'application de sa technologie ALD (Atomic Layer Deposition) au secteur dentaire et au dispositif médical, notamment en matière de revêtement de stents.

Organisé conjointement par le salon EPHJ-EPMT-SMT et la Fondation Inartis, le Challenge Watch Medtech Innovation a pour objectif de favoriser l'exploitation du savoir-faire horloger en matière de micro-technologies dans le secteur des technologies médicales. Suite à un appel à projets dans le secteur medtech, lancé en mars 2018 auprès des exposants actuels et passés du salon, le jury a évalué de nombreuses candidatures et sélectionné les quatre lauréats en juin 2018 : Positive Coating, SY&SE, Kejako et Swiss Motion Technologies.

Depuis cette sélection, les quatre entreprises ont bénéficié des infrastructures du laboratoire d’intégration de la Fondation Inartis et se sont appuyées sur le réseau d’expériences des entités et experts fédérés à travers la Health Valley suisse. Ils ont ainsi pu affiner leur projet qu’ils ont présenté récemment au Jury du Challenge. Celui-ci regroupait :

  • Benoît Dubuis, directeur de la Fondation Campus Biotech Geneva et Président de la Fondation Inartis,
  • André Colard et Olivier Saenger, co-fondateurs du Salon EPHJ-EPMT-SMT
  • Alain Woodtli, Advanced Technology Program Manager pour le Wyss Center for bio and neuro-engineering de Genève
  • et Evelyne Gisselbrecht, la directrice de publication de DeviceMed (!).

Quatre lauréats pour le 1er Challenge Watch Medtech Innovation « Sur la vingtaine de projets reçus, nous en avons sélectionné 4 qui avaient tous pour ambition commune de transférer une technologie forte, aujourd’hui dévolue au secteur de l’horlogerie, dans le domaine de la medtech », a commenté Benoît Dubuis le jour de l’annonce du résultat. « Si les grands groupes ont désormais quasiment tous un département d’innovation en interne, les PME sont pour leur part souvent seules face à leurs projets de transformation. Pouvoir les accompagner personnellement en apportant de l’expertise, du temps et des ressources pour enrichir leur vision est une mission à haute valeur ajoutée pour le terreau industriel suisse ».

Pour le Salon EPHJ-EPMT-SMT, offrir un service d’accélération de projets à ses exposants est un moyen de prendre en compte leurs besoins et de dynamiser le secteur de la sous-traitance horlogère qu’il fédère chaque année dans le cadre du salon. « C’est également une manière de faire vivre le salon toute l’année et de renforcer l’esprit de communauté qui y règne », précise Alexandre Catton, directeur du Salon EPHJ-EPMT-SMT.

Un coup de pouce opportun pour Positive Coating

Le Jury a choisi de distinguer cette année Positive Coating. Active depuis 2004 dans le traitement de surface décoratif par technologie PVD (Physical Vapor Deposition) pour l’industrie horlogère, la société a développé la technologie ALD en laboratoire avant de s’équiper de manière industrielle dès 2014. Elle a pu ainsi proposer cette technologie innovante pour la réalisation de revêtements protecteurs et décoratifs hautement colorés sur des composants horlogers.

« Notre savoir-faire porté par une trentaine de collaborateurs est aujourd’hui principalement appliqué au marché de l’horlogerie pour lequel nous avons développé une réelle expertise. Pouvoir s’ouvrir à de nouveaux marchés nous permet aujourd'hui de dynamiser notre activité et d’en pérenniser les revenus dans un secteur particulièrement volatile », explique Lucien Steinmann, directeur ventes et qualité de l'entreprise. « Si les ajustements techniques nécessaires requis pour nos produits sont maitrisables en interne pour entrer dans le secteur des technologies médicales, le contexte réglementaire est spécifique et requiert une expertise que nous sommes très heureux de trouver à travers la Health Valley via le Challenge Watch Medtech ».

Source : Positive Coating

Dépôt d'oxydes métalliques à l'échelle nanométrique

La technologie ALD (Atomic Layer Deposition) est un procédé chimique permettant le dépôt sous-vide de couches minces d’oxydes métalliques (Al2O3, TiO2, etc.) à l’échelle nanométrique. Cette technologie est bien implantée dans l’industrie microélectronique pour ses excellentes propriétés de barrière de diffusion et d’isolant électrique.

Pour séduire les fabricants de DM, la société compte sur les propriétés de coloration et de barrière de diffusion des dépôts réalisés par ALD. La coloration permet l’identification claire et fiable des dispositifs pour réduire le risque d’erreur d'utilisation. Cette différenciation est également un bon outil marketing. Autre atout, et non des moindres : si la technique de coloration par anodisation se limite au titane et à l’aluminium, la technologie ALD permet la coloration de pièces en acier inox, nitinol, chrome-cobalt... Ces matériaux ne permettent pas d'obtenir des couleurs semblables lorsqu'ils sont anodisés avec des technologies classiques (PVD, galvanoplastie).

La croissance des dépôts par technologie ALD étant obtenue de manière parfaitement uniforme avec l'empilement de couches atomiques successives, le revêtement représente une barrière hermétique. Cette encapsulation permet d’éviter le relargage d’ions métalliques d’un implant dans le corps et de diminuer le risque d’allergie ou de rejet. La technologie ALD offre notamment la possibilité unique de réaliser des couches de TiNO très denses et uniformes en épaisseurs nanométriques sur toute la périphérie d'un stent.

Une 2ème édition du Challenge "Watch Medtech Innovation" en préparation

La méthode de stimulation d’idées sur laquelle repose ce Challenge a déjà confirmé sa pertinence sur de nombreuses thématiques. C'est le cas de l’amélioration de la qualité de vie du patient, qui fait l'objet d'un Challenge annuel porté par la Fondation Inartis et Debiopharm Group.

Forts du succès de la première édition, EPHJ-EPMT-SMT et la Fondation Inartis ont annoncé la reconduction du programme d’accélération, qui démarrera au printemps 2019 pour se terminer début 2020.


ephj.ch, inartis.ch, www.positivecoating.ch

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi