Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Prestations & Services > Plasturgie

Nextis poursuit son ascension et se dote de solides appuis financiers

Publié le 09 novembre 2021 par Patrick RENARD
Source : Nextis
Le dispositif de traitement de l’apnée du sommeil Haloa de la TPE iséroise SleepInnov est le résultat d’une collaboration de plusieurs entreprises françaises, dont Nextis.

Depuis son déménagement en 2019 sur un site de 8500 m² couverts, Nextis a le vent en poupe. Forte d’un champ d’expertise très complet en plasturgie, l’entreprise séduit de plus en plus de fabricants de dispositifs médicaux. Sur le plan financier, elle s’appuie aujourd’hui sur un nouveau partenaire.

Par Evelyne Gisselbrecht

Les visiteurs de CompaMed qui ont rencontré Nextis lors de la dernière édition du salon en 2019 risquent d’être surpris cette année. En effet, cette entreprise bourguignonne, qui présente la particularité de maîtriser aussi bien les techniques d’extrusion, d’extrusion/soufflage que d’injection des matières thermoplastiques, a connu de nombreuses évolutions. A commencer par le développement intensif de son activité au service des fabricants de dispositifs médicaux.

Des respirateurs à l'analyse de sang en passant par l'apnée du sommeil

Nextis a notamment produit tous les composants thermoplastiques du respirateur Monnal T60 d’Air Liquide Medical Systems en 2020 (source Nextis).

Basée depuis plus de 2 ans dans ses nouveaux locaux de Demigny, entre Beaune et Châlon-sur-Saône, Nextis a tout d’abord intensifié sa collaboration avec son client historique Air Liquide Medical Systems (ALMS). Comme nous l’évoquions dans notre numéro de mars/avril dernier, le plasturgiste a produit en 2020 tous les composants thermoplastiques de 10.000 respirateurs en urgence. Pour ce faire, il a dû organiser son activité d’injection en 3x8 et tripler sa capacité d’assemblage, évitant ainsi le chômage partiel à l’ensemble de son personnel. Ce partenariat avec ALMS, qui porte en partie sur les modèles Monnal T60 et Osiris 3 du fabricant, se poursuit et s’étend aujourd’hui à un nouveau respirateur dont la commercialisation est prévue pour 2022. Pour ce nouveau modèle de respirateur, Nextis a participé activement aux recherches d’améliorations du produit existant en travaillant en étroite collaboration avec l’équipe technique de ALMS. Des études rhéologiques ont été nécessaires pour certaines pièces afin de s’assurer du bon surmoulage des inserts, en limitant les déformations et en garantissant un bel aspect extérieur des pièces. Les premières injections ont été réalisées et sont actuellement en cours de qualification.

Nextis travaille également depuis plusieurs mois sur la fourniture de composants thermoplastiques destinés à l’assemblage du dispositif de traitement d’apnée du sommeil Haloa et de son humidificateur. Conçu et fabriqué par la TPE iséroise SleepInnov, cet équipement a nécessité pas moins de 4 ans de R&D et plusieurs millions d’euros d’investissement. Nextis accompagne SleepInnov du développement à la production. « Nous apportons à notre client notre expertise sur les matériaux et le process d’injection et de surmoulage. Après une phase de qualification, le produit est actuellement en phase de commercialisation », précise Yannick Célérier, président de Nextis. Haloa est avant tout le résultat d’une collaboration franco-française, comme se plaît à le rappeler le dirigeant de SleepInnov, Jérôme Argod. En effet, l’entreprise s’est également adjointe le savoir-faire d’une société de la Drôme pour la carte électronique et l’assemblage de son dispositif, les composants en silicone provenant, quant à eux, d’une usine située dans le Vaucluse. Ce projet ouvre de belles perspectives à Nextis puisque SleepInnov prévoit à terme la production de 40.000 produits pour le seul marché européen. Précisions que l’apnée du sommeil touche environ 4 % des hommes et 2 % des femmes d’âge moyen.

Enfin, la société poursuit son développement dans l’exploitation de son brevet européen d’extrusion/soufflage/surmoulage de matières thermoplastiques élastomères. Cette solution technique innovante permet d’obtenir des géométries complexes et personnalisables en 3D de poches ou de flacons très souples sans soudure. Selon les matériaux employés, les articles fabriqués pourront être réutilisables ou recyclables.

A noter que les certifications ISO 9001 et ISO 13485 de Nextis ont été reconduites jusqu’à fin 2024.

De nouveaux investissements et un renforcement de l’assise financière

Pour faire face à la croissance de son activité dans le secteur médical, Nextis vient d’investir dans une nouvelle cellule d’injection ISO 7 ainsi que dans une presse à injecter tout électrique. « Notre stratégie est de remplacer à terme l’ensemble de nos presses par des équipements tout électriques à faible consommation », précise Yannick Célérier, cette décision étant motivée par des préoccupations essentiellement écologiques.

Nextis développe de plus en plus de nouveaux projets dans une démarche d’économie circulaire responsable de l’environnement. Elle vient pour cela de renforcer son équipe R&D avec l’intégration d’un apprenti en master 2 Eco-Conception.

Sur le plan de la stratégie financière, Nextis a changé de gouvernance en janvier dernier avec la création d’une holding dont l’actionnaire majoritaire est le groupe Eximium. Cette société familiale iséroise d’une trentaine de personnes investit dans des PME innovantes, non cotées en portefeuille, pour promouvoir leur développement sur le long terme et les aider dans leur stratégie. Dirigée par l’ingénieur chimiste Michel Baulé, expert reconnu dans la formulation et les équipements de transformation du polyuréthane ultradur, Eximium gère près de 500 millions d’euros d’actifs depuis 10 ans. L’entreprise s’intéresse à tous les secteurs d’activité, notamment l’industrie pharmaceutique et celle des technologies médicales. Elle détient par exemple des capitaux chez Seqens (ex-Novacap) et a été actionnaire du fabricant de DM de gastro-entérologie Nestis avant de le revendre à l’Américain Boston Scientific.

La holding Nextis compte également Yannick Célérier parmi ses actionnaires, ainsi que Benoît Lafin, directeur industriel et R&D, et Arnaud Perret, responsable chargé d’affaires. « L’entrée d’Eximium au capital de Nextis sécurise nos clients, notre assise financière et nous permet d’accompagner aussi des projets de plus grande envergure », conclut Yannick Célérier.

A voir sur le stand D17, Hall14 de Compamed.


www.nextis.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi