Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Sous-traitance & Services > Nettoyage

Prestations de nettoyage au CO2 supercritique au service des DM

Publié le 02 mars 2018 par Patrick RENARD
Source : Pierre Fabre

Les laboratoires Pierre Fabre continuent de développer leur expertise en matière de nettoyage au CO2 supercritique, à destination de l'industrie du DM. Le désensimage de textiles est l'application la plus aboutie. Mais le procédé permet aussi de traiter les élastomères et les monomères.

Pour répondre à la nécessité de préserver l’environnement et la santé, de nouveaux procédés de nettoyage se développent en alternative aux techniques d’extraction par solvants classiques. C'est le cas du nettoyage au CO2 supercritique qui s’effectue sous pression (100 et 300 bar), et à température modérée (environ 40°C). Naturel, non toxique, inerte et gazeux après dépressurisation, le CO2 supercritique permet d’obtenir des produits secs, exempts de tout résidu de solvant d’extraction. En outre, sans être exhaustive, son action bactéricide diminue considérablement la charge biologique avant une éventuelle stérilisation.

Textile implantable nettoyé au CO2 supercritique.

D’après Pierre Fabre, le désensimage de textiles médicaux est l’application la plus aboutie commercialement car elle est poussée par une règlementation de plus en plus drastique vis-à-vis de l’utilisation de produits chimiques comme l’Ether, le Perchloréthyléne ou d’autres solvants classés CMR (cancérogènes, mutagènes et reprotoxiques). Différentes entreprises sont déjà passées au stade de la production industrielle au sein des laboratoires Pierre Fabre.

Deux autres applications sont sur le point d’émerger afin de répondre à des problématiques bien spécifiques :

  • Le nettoyage d’élastomères (Nitrile, EPDM...) avec extraction de composés lessivables, acides gras, composés semi-volatiles... sans altération des performances mécaniques des matériaux. L’intégrité et le module de Young (élasticité) du polymère sont entièrement préservés.
  • Le nettoyage des monomères avec extraction d'acides polylactiques pour diminuer la teneur en lactide libre sans modifier la masse moléculaire ou la viscosité du polymère.

Pour toutes ces applications, la démarche qualité du groupe Pierre Fabre assure une prestation respectant les BPF (bonnes pratiques de fabrication) et les normes ISO les plus exigeantes. Au stade de la production, les composants sont traités par le procédé CO2 supercritique au sein de l'atelier dans des réacteurs de 2 à 50litres en salle blanche ISO7. A l’issue du nettoyage, les composants sont prêts à poursuivre les étapes suivantes dans les installations des clients (assemblage, stérilisation, conditionnement…).


www.pierre-fabre.com

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi