Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Prestations & Services > Analyses chimiques et biologiques

Albhades annonce son statut d’établissement pharmaceutique

Publié le 27 avril 2021 par Patrick RENARD
Source : Albhades
Albhades a signé la charte d’engagement entre l’Etat et l’UDE 04 qui consiste à privilégier les actions de formation, de parrainage et d’accès à l’emploi des handicapés. Sur cette photo sont réunis, entre autres, Michel Butin, Président d’Albhades (à droite), Brigitte Klinkert, Ministre déléguée à l’Insertion auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion (au centre), Christophe Castaner, député, Violaine Démaret, Préfète des Alpes-de-Haute-Provence, René Massette, Président du conseil départemental du 04, et Didier Long, Président de l’UDE 04.

Albhades a choisi de poursuivre d'ambitieux projets de développement en dépit de la crise sanitaire. Son site d'Oraison vient d'être déclaré officiellement établissement pharmaceutique, une étape importante accompagnée d’un renforcement conséquent de ses infrastructures.

Par Evelyne Gisselbrecht, DeviceMed

Implantée dans les Alpes de Haute-Provence depuis une vingtaine d’années, Albhades propose aux acteurs du dispositif médical une offre analytique pluridisciplinaire grâce à sept plateaux techniques complémentaires : chimie minérale, chimie organique, analyses structurales, microbiologie, biologie cellulaire, essais mécaniques et vieillissement accéléré. Dans le souci permanent de satisfaire aux attentes de ses clients, l’entreprise met tout en œuvre pour élargir son expertise et se positionner comme un expert en évaluation des risques toxicologiques dans le cadre du développement des dispositifs médicaux et produits pharmaceutiques. Albhades s’est donné les moyens d’y parvenir puisqu’elle vient d’annoncer le 1er avril dernier l’obtention du statut d’établissement pharmaceutique pour son site d’Oraison, l’autorisation d’ouverture lui ayant été délivrée par l’ANSM le 22 janvier dernier.

Un projet ambitieux

Cette nouvelle étape constitue un véritable bond en avant pour Albhades qui s’accompagne d’évolutions importantes, notamment l’agrandissement et la modernisation des infrastructures actuelles. Ainsi, un nouveau bâtiment de 2250 m² (ce projet a été financé par le Gouvernement dans le cadre du plan de relance), dont la construction devrait démarrer cet automne, accueillera l’ensemble des services administratifs : direction, commercial, comptabilité, informatique, qualité… Cette réorganisation libérera un espace important, qui permettra la création d’un nouveau plateau analytique de biologie cellulaire (méthodes alternatives à l’expérimentation animale), ainsi que celle d’un nouveau laboratoire de développement des produits de santé d’ici la fin 2022. Ce dernier service pourra ainsi travailler en parfaite autonomie au développement et à la validation de nouvelles analyses et à la mise en place de nouvelles prestations.

En complément de ces deux plateaux techniques, un service de Consulting dédié à l’évaluation toxicologique et réglementaire des dispositifs médicaux a été créé. Recrutée en janvier dernier en tant que pharmacienne chargée de suppléer le pharmacien responsable et président d’Albhades Michel Butin, Justine Michelat apportera ici ses compétences de toxicologue.

Le recrutement de nouveaux collaborateurs est également prévu, en complément des 20 personnes déjà embauchées en 2020 qui ont porté l’effectif de l’entreprise à 102 employés.

Albhades lauréate du fonds d’accélération des investissements

Le projet ambitieux d'Albhades a été financé par le Gouvernement dans le cadre du plan de relance.

Le montant global de ce projet est estimé à plus de 4 millions d’euros, dont 3 millions d’euros dédiés aux investissements structurels. Il a été porté par Michel Butin dans le cadre du plan France Relance. Albhades fait partie des trois premières entreprises du département 04 dont la candidature a été retenue, ce qui lui a permis d’obtenir une subvention. « Ce projet d’établissement pharmaceutique s’étend sur plusieurs années. Il a démarré en 2017 mais les plus gros investissements interviendront dans les deux années à venir », précise Sylvie Farre, la directrice administrative et commerciale du groupe. « La subvention accordée par l’Etat nous permettra de tenir, voire d’accélérer les plannings initialement envisagés, ce qui aurait pu être décalé à cause de la crise sanitaire. »

Des analyses RMN sous certification BPF sur le site de Romainville

Autre actualité à inscrire au crédit d’Albhades : son site de Romainville (93) spécialisé dans l’analyse structurale (RMN, HRMS, UHPLC-HRMS, GC-MS, LC-MS) est certifié Certipharm depuis le 29 novembre dernier. Albhades devient ainsi le seul sous-traitant analytique à réaliser des analyses RMN (Résonance Magnétique Nucléaire) sous certification BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication). Cette certification couvre la mise au point, la validation et la mise en œuvre de méthodes d’analyses structurales et de dosage pour le compte des industries de santé. Elle complète l’offre de prestations de contrôle qualité déjà réalisées sous BPL (extractables/leachables).

A noter qu’Albhades, dont le dernier audit de suivi COFRAC effectué fin 2020 n’a relevé aucun écart en microbiologie et seulement 5 écarts mineurs au total, a obtenu en parallèle une extension d'accréditation COFRAC en FLEX3 pour le dosage du COT.

Sur la voie d’une labellisation RSE

Albhades a toujours privilégié le recours à des fournisseurs locaux pour tous les services qu’elle consomme et les travaux qu’elle entreprend. Sylvie Farre précise : « Pour les travaux, nous avons sélectionné une architecte manosquine et elle aura pour mission de faire travailler des entreprises locales. Les exigences spécifiques du secteur pharmaceutique ainsi que l’accroissement de nos marchés se traduiront par une augmentation du nombre et du niveau d’étude de nos salarié(e)s, ce qui contribuera à enrichir notre territoire avec une population stable et à pouvoir d’achat élevé. »

Albhades, qui s'efforce en permanence d'étendre son offre de services, s'est notamment équipée d'un granulomètre (source Albhades).

Par ailleurs, l’entreprise a signé une charte avec l’UDE 04 (Union des Entreprises des Alpes de Haute-Provence) dans laquelle elle s’engage en faveur de l’inclusion et de l’insertion professionnelle. Elle a d’ailleurs reçu, à cette occasion, la visite de la Ministre déléguée à l’insertion professionnelle, Brigitte Klinkert, co-signataire de cette charte.

Parmi les engagements auxquels Albhades a souscrit, on peut citer :

  • l’accueil de jeunes issus de l’Ecole de la 2ème Chance en stage ou immersion,
  • l’accueil d’étudiants dans le cadre de contrats d’apprentissage,
  • l’embauche et l’intégration de travailleurs handicapés et l’adaptation de leur poste de travail
  • l’égalité hommes/femmes, sachant qu’à ce jour 3 membres sur 5 du Comité de Pilotage de l’entreprise sont des femmes.

Albhades espère obtenir le label RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) d’ici 2024. Le laboratoire sera accompagné par un expert dans le cadre de ce projet.


www.albhades.com

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi