Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Dossiers > Matériaux
Matériaux > Plastiques et silicones

Un matériau d’étanchéité qui glisse sans s’enflammer

Publié le 16 mars 2015 par Patrick RENARD
Source : Bal Seal Engineering

Idéal pour une utilisation dans les compresseurs de gaz et les systèmes intensificateurs d'oxygène, le SP191 répond au besoin croissant d'étanchéité à faible coefficient de friction dans des environnements à haute température.

Spécialisé dans les matériaux d'étanchéité, de connexion et de conduction, et les solutions de blindage EMI, Bal Seal Engineering élargit sa gamme de matériaux d'étanchéité pour inclure le SP191, un composé de polytétrafluoroéthylène rempli de polyimide. Compatible avec la plupart des fluides et des gaz, ce matériau se distingue par un faible coefficient de friction, une usure minimale et surtout une gamme de température de service très large : -240 à 287 °C.

Des tests effectués par un laboratoire indépendant ont confirmé que la température moyenne d'allumage spontané du SP191 (température à laquelle un matériau s'enflamme spontanément) était de 479 ±6 °C. C'est donc nettement plus que pour le polyéthylène à poids moléculaire ultra élevé (UHMWPE), qui affiche une valeur moyenne de 198 ±9 °C. Les tests ont été effectués selon la norme ASTM G72, « Méthode de test standard pour la température d'allumage spontané de liquides et solides dans un environnement à haute pression enrichi en oxygène ».

Adapté aux applications à mouvements rotatif et alternatif, le SP191 fonctionne particulièrement bien contre les surfaces de contact tendres comme l'aluminium, l'acier doux, le laiton et les plastiques. Le faible coefficient de friction du matériau élimine le « coller-glisser », un phénomène qui se caractérise par une série de secousses résultant de l'alternance du collage (dû au frottement) et du glissement (lorsque la friction est surmontée par la force appliquée) entre deux surfaces.

La société explique qu'elle a formulé ce nouveau matériau en réponse à une demande croissante dans le domaine des systèmes intensificateurs d'oxygène. La plupart des liquides organiques et des solides peuvent s'enflammer dans une atmosphère oxydante de gaz sous pression si la température dépasse un certain seuil. Pour augmenter les niveaux de performance et d'efficacité des équipements, il faut donc disposer d'options d'étanchéité offrant un faible frottement mais aussi une température d'allumage élevée.


Bal Seal Engineering, F-69443 Lyon, www.balseal.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi