Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Matériaux > Métaux

Fils métalliques pour la fabrication de DM

Publié le 02 avril 2019 par Patrick RENARD
Source : Fort Wayne Metals

Fort Wayne Metals a choisi T4M pour présenter son offre en matière de fils métalliques de haute qualité à base d'alliages divers. Des produits à destination des fabricants de stimulateurs cardiaques, guide-fils, stents, cathéters, sondes de neurostimulation, vis à os, etc.

Fabricant de fils métalliques constitués essentiellement de nitinol ou d'acier, Fort Wayne Metals a été fondée en 1970 dans l'Indiana. L'entreprise est passée de cinq machines de tréfilage et d'un four, il y a près de 50 ans de cela, à un système entièrement intégré de fusion, de production et de traitement de fils, composites et assemblages. Elle compte aujourd'hui 17 sites, qui regroupent 1200 employés, aux Etats-Unis et en Irlande.

Les produits de Fort Wayne Metals sont fabriqués sur mesure et expédiés dans plus de 50 pays du monde. En 2017, l'entreprise a vendu près de 1350 tonnes de fil dont la majeure partie sur le marché des dispositifs médicaux. Elle est enregistrée auprès de la FDA et certifiée ISO 9001, AS 9100D et ISO 13485.

Réputé pour son esprit d'innovation, Fort Wayne s'applique à développer de nouveaux alliages et matériaux pour pouvoir répondre à pratiquement toutes les applications. Elle offre ainsi une gamme complète d'alliages incluant du nitinol, du titane, du cobalt-chrome ou de l'acier inoxydable, ainsi que des alliages hautes performances. Et cela sous différentes formes : fil rond, fil profilé, barre, tige, torons, câbles, alliages composites, etc. Pas moins de 22 000 références sont ainsi répertoriées.

Fort Wayne Metals se distingue également par ses services à haute valeur ajoutée, qui comprennent l'assemblage et les raccords personnalisés, ainsi que l'application de nombreux revêtements utilisés dans l'industrie des dispositifs médicaux.

A voir sur le stand 9C72 de T4M 2019 (Hall 9).


www.fwmetals.com

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi