Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Matériaux > Adhésifs

Colle biocompatible résistante à des températures élevées

Publié le 07 juillet 2020 par Patrick RENARD
Source : Eleco-Panacol
Application (en bleu) de la colle Vitralit 1605 pour l’assemblage de lentilles cylindriques dans un endoscope.

Fournisseur de colles industrielles ainsi que d'équipements de dosage et d’insolation UV, l'Allemand Panacol-Elosol étoffe son catalogue avec une colle à base de résine époxy cationique biocompatible particulièrement adaptée aux besoins de fixation de lentilles dans le domaine médical.

Filiale du groupe Hönle, Panacol-Elosol s'adresse à divers secteurs industriels dont le médical, avec une gamme de produits destinés à l'assemblage de DM comme les cathéters, les seringues, les filtres de dialyse, les raccordements de poches de sang et de tubes, etc. Sa filiale française Eleco Panacol, basée à Gennevilliers (92), est dotée d'un laboratoire d'applications, d'un atelier de dosage et d'équipements d'insolation UV.

L'entreprise a annoncé récemment la disponibilité d'une colle à base de résine époxy (Vitralit 1605) biocompatible qui polymérise sous la lumière UV et convient à l'assemblage de dispositifs médicaux. Monocomposant, elle est transparente et facile à déposer. Grâce à son adhésion particulièrement efficace sur le verre et le métal, elle peut être utilisée avantageusement pour fixer des lentilles en verre et des lentilles cylindriques dans les endoscopes, ou encore pour coller des couplages de lentilles, par exemple.

La colle Vitralit 1605 cationique peut être durcie sous la lumière UV dans la gamme de longueurs d'onde de 320 nm à 390 nm. Elle est aussi dotée d'un initiateur thermique qui permet un durcissement secondaire des zones cachées. Les lampes UV de la société Dr. Hönle AG sont parfaitement adaptées à cette colle et permettent des processus de durcissement rapides et constants.

Lorsqu'elle est entièrement durcie, la colle Vitralit 1605 se caractérise par une résistance chimique élevée et un très faible retrait. En outre, elle présente une température de transition vitreuse de 150 °C et un faible coefficient de dilatation thermique. Cela autorise le collage de composants qui nécessitent une stabilité maximale à des températures de fonctionnement élevées. La colle Vitralit 1605 peut d'ailleurs résister aux processus de stérilisation habituels.

Eleco Panacol propose beaucoup d'autres références de colle adaptées à l'assemblage de dispositifs médicaux, certifiées ISO 10993-5 et/ou USP Class VI, à base d'époxy, d'acrylate ou de cyanoacrylate.

Afin de répondre aux besoins et exigences spécifiques de ses clients, l'entreprise étudie et réalise des conditionnements à façon de ses produits.


www.eleco-panacol.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi