Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Equipements de production & Techniques de fabrication > Travail des métaux

Un nouveau type de centre d’usinage pour applications high-tech

Publié le 23 janvier 2020 par Patrick RENARD
Source : Datron
Machine Datron neo équipée du logiciel Datron next.

Fort du succès de sa nouvelle fraiseuse compacte et de son logiciel d'interface, le spécialiste allemand de l'UGV Datron s'apprête à lancer de nouvelles versions matérielles et logicielles pour un pilotage jusqu'à 5 axes et des calculs de parcours et simulations de pièces plus rapides.

Reconnu comme spécialiste de l’UGV et fort d’une longue expertise en micro-fraisage, Datron est fréquemment consulté par des centres de recherche, bureaux d’étude, fabricants de dispositifs médicaux… en quête de solutions. « Au fil des projets et des applications rencontrés, nous avons réalisé à quel point les machines d’usinage, telles qu’elles avaient été pensées jusqu’à présent, ne répondaient aux besoins qu’au prix de bien des compromis », indique Stéphanie Gouttegatte, responsable de la filiale France de Datron. Elle poursuit : « Ces machines d'ancienne génération n’avaient pas été conçues pour la recherche et l’industrie médicale. »

Datron décide alors d'établir le "cahier des charges" pour développer une nouvelle génération de machines dédiées aux applications high-tech, à la recherche, et au secteur médical. Ces équipements devaient offrir un niveau élevé de performance en termes de précision et de répétabilité ; ils devaient aussi être polyvalents - c'est-à-dire pouvoir travailler les composites, les plastiques thermosensibles, les alliages...-, modulables, productifs, compacts, propres, extrêmement conviviaux et faciles à mettre en œuvre.

Cette réflexion a conduit, il y a environ deux ans, au lancement de la Datron neo et de son nouveau logiciel de commande Datron next, dont l’interface tactile et intuitive offre des fonctions orientées application. Grâce à cette nouvelle machine, passer du concept à la pièce finie n'est plus un casse-tête. Usinage de canaux et de vannes pour les applications micro-fluidiques, pièces d’électronique (nano-connecteurs, boîtiers, dissipateurs de chaleur, prototypes de circuits imprimés…) outillages divers et variés, usinage de petits implants (PEEK ou titane), usinage de blisters, et autres moules de thermoformage… tout est à la portée de l'utilisateur, sur le même équipement.

L'année suivante, Datron a généralisé l'interface Datron next à l'ensemble de ses gammes de machines. « Après deux années de commercialisation, nous avons atteint notre objectif : offrir au marché des centres d’usinage d’avenir, accessibles à tous, qui répondent aux problématiques techniques d'aujourd'hui et s’intègrent dans les environnements les plus variés », affirme Stéphanie Gouttegatte.

2020 s'annonce riche en nouveautés pour Datron qui lance la version 2 de la Datron neo, avec une commande numérique plus puissante pour des calculs de parcours et des simulations de pièces jusqu’à 10 fois plus rapide. Le constructeur met aussi sur le marché sa nouvelle Datron MXCube, un centre UGV aussi simple de mise en œuvre qu’une petite neo mais qui offre un niveau de productivité qu'il qualifie d'exceptionnel. Enfin, il introduit la nouvelle version de Datron next qui pourra piloter jusqu'à 5 axes.


www.datron.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi