Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Equipements de production & Techniques de fabrication > Travail des métaux

Des machines-outils qui multiplient les atouts à destination du secteur médical

Publié le 16 avril 2019 par Patrick RENARD
Source : Hestika France
La Citizen-Cincom D25 se distingue par un double peigne et un axe B, pour diminuer les temps d'usinage des pièces complexes.

Commercialisée dans l'Hexagone et le Maghreb par Hestika France, la gamme de machines-outils du Japonais Citizen inclut nombre de modèles dotés de caractéristiques et d’options adaptées aux exigences du médical. C'est le cas du tour à poupée mobile D25, qui fait de l’œil aux industriels du secteur.

Les machines Citizen sont reconnues pour leur précision élevée, un critère prioritaire pour l'usinage de pièces médicales, ainsi que pour leur stabilité et leur rigidité, gages d'un état de surface de haute qualité. La productivité n’est pas en reste avec l’utilisation de logiciels Mitsubishi et Fanuc optimisés pour réduire les temps improductifs, avec des mouvements d'axes anticipés et des changements d'outils très rapides.

Autre atout pour le secteur des technologies médicales, la flexibilité des machines Citizen qui permettent une mise en œuvre très rapide de nouvelles séries, en facilitant la programmation et les réglages. Cet avantage est imputable au logiciel conversationnel intuitif Wizard, ou encore au réglage semi-automatique des outils. D’après le constructeur, l’automatisation du positionnement des outils sur la barre diminue au moins par deux le temps de réglage par outil.

Vis de fixation de vertèbre usinée avec une machine-outil Citizen (crédit : Hestika France).

Parmi les modèles adaptés au médical, certains sont destinés aux pièces de petit diamètre (L12-VII, LV20-VIII, X et XII, M16-V et M16-VIII), par exemple dans le dentaire. D'autres répondent aux besoins de pièces de plus gros diamètre (M32-V et M32-VIII), notamment pour le rachis et l'orthopédie (col fémoral simple ou articulé, vis de blocage et clous fémoraux...).

Pour répondre aux spécificités de ces pièces, Citizen propose des options comme les têtes à tourbillonner, pour le filetage extérieur des différentes vis et implants, ou des broches haute fréquence électriques jusqu'à 80 000 tours/min pour le tourbillonnage intérieur et le perçage rapide. Sans oublier une ouverture de pince spécifique pour la prise de pièces complexes.

On trouve aussi, sur les séries M, un éjecteur numérique qui accompagne la pièce afin d'éviter tout blocage dans la contre-pince, ou encore un système de captation en temps masqué et de déposition délicate des pièces usinées.

200 machines en France utilisées pour usiner des pièces médicales

Citizen compte plus de 200 machines installées en France dans le domaine médical. C'est le cas chez AFT Micromécanique (groupe Acrotec), une entreprise située à Fillinges (74), spécialisée dans l'usinage d’implants et d’instruments médicaux. Son directeur général Jérôme Frésard témoigne : « Notre parc de tournage est composé de 17 machines Citizen qui fonctionnent toute l’année en répondant parfaitement à nos exigences de fiabilité et de précision. Leur rapport prix/performance est intéressant et leur longévité se traduit par un coût de maintenance réduit. Nous envisageons d'investir prochainement dans la Citizen D25. »

Dernière-née chez Citzen, la D25 ajoute d'autres caractéristiques à celles mentionnées plus haut pour répondre avec davantage de précision encore aux exigences du médical. Elle offre notamment deux peignes dont un mobile sur 3 axes X,Y,Z. Ce qui facilite la gestion de la course poursuite en usinage et donc de la maîtrise du copeau, du temps de production ainsi que de l'état de surface. Elle est également équipée d'un axe B, conçu comme un véritable axe de centre de fraisage.

Autre atout, la D25 bénéficie, en option, de la technologie brevetée LFV (Low Frequency Vibration) qui permet de fractionner le copeau pour éviter qu'il n'altère l'état de surface de la pièce.

Les périphériques jouent aussi un rôle important. Hestika France et Citizen ont notamment travaillé sur l'évacuation des copeaux, la haute pression pour la durée de vie des plaquettes, l'état de surface, le forage profond, l'aspiration des fumées... D'autres options comme la détection de bris de forets, d'outils ou la gestion d'outils frères favorisent l'autonomie et la sécurité de la machine.

Au-delà des machines et périphériques, l’équipe des cinq techniciens d’applications d’Hestika France bénéficie d’une solide expérience dans le médical, ce qui lui permet de mieux répondre aux exigences du secteur.


www.hestika-citizen.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi