Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Matériaux > Autres matériaux
Dossiers > Equipements de production & Techniques de fabrication, Matériaux
Equipements de production & Techniques de fabrication > Métrologie et contrôle

Production et test d’un hydrogel rigide pour le marché du génie tissulaire

Publié le 05 janvier 2015 par Patrick RENARD
Source : Instron

BRTI Life Sciences s’est associé à Instron pour produire un hydrogel biomimétique destiné à servir d’environnement en trois dimensions pour l’étude des cellules souches et de leurs applications thérapeutiques.

Créée en 2003 par le Dr. John Brekke, l’entreprise américaine BRTI Life Sciences est spécialisée dans le génie tissulaire et la médecine régénérative. Elle a mis au point une matrice biomimétique 3D (Cell-Mate3D) pour la culture cellulaire, destinée à soutenir et améliorer les analyses sur des cultures cellulaires. La rigidité de cet hydrogel, comparable aux tissus organiques, imite l’environnement in vivo extracellulaire et les signaux mécaniques qui en résultent influencent le comportement des cellules et leur potentiel de différenciation.

De son côté, Instron fabrique des machines d’essais conçues pour l’évaluation des propriétés mécaniques des matériaux et des composants. Dans le cadre du partenariat entre les deux entreprises, Instron a fourni les instruments et l’environnement mécanique pour tester et optimiser la rigidité de l’hydrogel de BRTI Life Sciences. Le bioréacteur Instron LigaGen soumet les constructions à des efforts ou contraintes axiaux. Les profils d’efforts et de contraintes sont définissables par l’utilisateur et peuvent prendre la forme d’une simple onde sinusoïdale ou physiologique. Ces caractéristiques permettent aux chercheurs de concevoir l’environnement approprié de manière fiable et reproductible pour le développement méthodique d’un produit standard. De nouvelles mâchoires pour tester l’hydrogel utilisent un système de serrage spécial à point zéro pour assurer le maintien précis de l’hydrogel sans endommager l’éprouvette. Une demande de brevet a été déposée concernant ces mâchoires.

BRTI prévoit de fournir la matrice Cell-Mate3D en différentes gammes de rigidité qui permettront à ses clients de sélectionner le micro-environnement le mieux adapté à leurs travaux de recherche.

Instron, Elancourt (78), http://www.instron.tm.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi