Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Equipements de production & Techniques de fabrication > Emballage et conditionnement

Sterimed est désormais acteur du film et de l’emballage préformé

Publié le 28 février 2020 par Patrick RENARD
Source : Sterimed
Sterimed propose aujourd'hui des solutions d'emballage incluant à la fois l'opercule et la partie inférieure (bottom web et top web).

Spin-off d’Arjowiggins Healthcare, Sterimed a étendu son activité initiale de producteur de substrat à celle de transformateur pour proposer des solutions d’emballage globales aux fabricants de DM à usage unique stériles. Une stratégie qui place le Français parmi les leaders mondiaux du secteur.

Préalablement à la création de Sterimed il y a trois ans et demi, Arjowiggins Healthcare appartenait au papetier Sequana qui a cédé ce spécialiste de l’emballage papier stérile à la société d'investissement Meeschaert Capital Partners, en association avec Thibaut Hyvernat, directeur général, et son équipe de management. L’entreprise comptait alors 350 personnes et réalisait un chiffre d’affaires de 90 M€. Aujourd’hui, elle emploie 900 personnes pour un CA de 150 M €. Une dynamique qui combine croissances organique et externe.

La croissance organique est le fruit des efforts de R&D et de l’intégration de capacités de transformation, au service d’une stratégie de diversification. Au départ, Sterimed produisait principalement des films poreux à base de cellulose pour la partie supérieure des emballages, sous forme de bobines destinées à être utilisées avec des machines d’emballage automatique. La société se distinguait notamment par la production de films hybrides renforcés avec des fibres synthétiques (Polybond). « Développés il y a une dizaine d’années pour offrir aux fabricants de DM une alternative économique au Tyvek, ces films hybrides affichent aujourd’hui une croissance particulièrement forte », précise Thibaut Hyvernat.

Des solutions "top web" et "bottom web"

Les clients de Sterimed se composent de fabricants de dispositifs médicaux (60 %) et d'établissements hospitaliers (40 %). Les solutions d’emballage proposées aux industriels incluent les gammes de substrats poreux Ethypel, Polybond et Propypel pour l’opercule (top web), et les gammes EthyFlex et EthyForm pour la partie inférieure (bottom web).

Ethypel est un matériau en cellulose et Polybond sa version renforcée par un polymère. Adaptés à la stérilisation à l’EtO et aux rayons gamma, ces substrats, qui sont éventuellement traités (revêtement, impression…), sont utilisés pour l’emballage d’un large éventail de dispositifs à usage unique (seringues, cathéters, gazes, tissus, sets IV…). De son côté, le Propypel est un papier médical conçu pour la stérilisation vapeur.

Quant aux gammes EthyFlex et Ethyform, elles regroupent des films thermoscellables, en PET-PE, papier-PE, PA-PE, PP-PE et PP-PA-PE, adaptés à la stérilisation à l’EtO et aux rayons gamma.

A cette offre s’ajoute désormais celle de pochettes préformées, suite à l’acquisition du groupe EEE.

L’intégration de capacités de transformation a été déterminante dans l’évolution de Sterimed, qui, aujourd’hui, n’est plus seulement un fabricant de substrats. Hormis le fait qu’elles permettent de maîtriser les coûts et la qualité de la totalité de la chaîne de valeur, ces capacités de transformation se sont traduites par la mise sur le marché de gammes de produits enduits, couchés, imprimés… directement utilisables par les fabricants de dispositifs médicaux. Et surtout, elles ont rendu possible la réalisation de la partie inférieure des emballages, à base de polyamide. Sterimed peut ainsi proposer aux fabricants de DM des solutions d’emballage globales, composées de l’opercule en substrat poreux et de la partie formable en plastique (voir encadré).

Deux acquisitions coup sur coup l'année dernière

La première acquisition remonte à 2017, avec ATH Medical, une jeune société française spécialisée dans la traçabilité des instruments chirurgicaux à destination des hôpitaux. Ont suivi l’an dernier deux autres acquisitions importantes : celle du Mexicain EEE (Especialistas en Esterilizacion y Envase) en septembre et celle du Chinois Green Sail en novembre.

Le groupe EEE fabrique notamment des rouleaux et des emballages en papier médical pour la stérilisation. Il affiche un CA de 25 M€ et dispose de 2 usines au Mexique et de 5 filiales en Amérique centrale et Amérique du Sud, avec des parts de marché en Amérique du Nord. Quant à Green Sail, l’entreprise réalise un CA de 15 M€ dans la fabrication de films d'emballage en plastique médical.

Ces deux acquisitions, tout comme l’ouverture d’une nouvelle usine en Chine en 2018, renforcent considérablement la présence à l’international de Sterimed, qui réalise 95 % de ses ventes à l’export (70 % hors d’Europe). L’entreprise dispose désormais de 3 sites en Europe, 2 en Chine, 2 en Amérique centrale et 1 aux Etats-Unis. Au niveau commercial, elle couvre près de 80 pays, dont 14 en direct.

Au-delà de l’expansion géographique, l’acquisition d’EEE permet à Sterimed de proposer désormais des emballages pré-formés stérilisables, comme des sachets (Headerbag), des pochettes, des opercules pré-découpés… pour les besoins des fabricants de DM en matière de conditionnement manuel de petites séries.

Après trois ans au capital de Sterimed, Meeschaert Capital Partners a cédé sa participation, fin 2019, à Sagard dans le cadre d’un LBO secondaire avec le management de l’entreprise.

Ces acquisitions servent donc la stratégie d’élargissement de gamme de Sterimed, dans l’objectif de répondre à quasiment tous les besoins des fabricants de DM en matière d’emballage, qu’il s’agisse de petites séries en manuel ou de grandes séries en automatique. Et cela partout dans le monde.

Sterimed se positionne ainsi désormais parmi les leaders mondiaux du marché de l’emballage stérile. « Je pense qu’on est entré dans le top 5 », déclare M. Hyvernat. « Notre ambition est d’atteindre un CA de 200 à 250 M€ dans les années à venir pour nous hisser au niveau des premiers du secteur ». Un secteur où il y a d’ailleurs eu du mouvement en 2019 avec des épisodes de concentrations et de scissions, concernant les groupes Amcor, Bemis et Nelipak.


www.sterimed.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi