Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Composants > Pompes et électrovannes

Pompage sans contact à partir de tubes « liquides » en ferrofluide

Publié le 11 décembre 2018 par Patrick RENARD
Source : QFluidics

Issue des recherches en microfluidique à l'ISIS de Strasbourg, la spin-off QFluidics base son activité sur l'application des ferrofluides pour réaliser des tubes "liquides". Le but ultime est de mettre au point une pompe médicale destinée à la circulation extra-corporelle.

Née au sein du Laboratoire des systèmes complexes hors-équilibre à l’Institut de Science et d’Ingénierie Supramoléculaire (ISIS) de l'Université de Strasbourg, la start-up Qfluidics développe une nouvelle technologie étonnante de pompage "doux", sans friction, et à faible taux de cisaillement. Ce développement innovant a valu à Vincent Marichez, docteur en chimie de l’Université de Strasbourg et co-fondateur de Qfluidics (avec son directeur de thèse Thomas Hermans), de remporter, cette année, le premier prix du concours Docteurs-Entrepreneurs du Grand Est.

Le cœur de cette innovation repose sur la technologie brevetée de "tube liquide" stabilisé à partir de ferrofluide. Sorte de liquide magnétique, les ferrofluides sont des suspensions colloïdales de nanoparticules ferromagnétiques ou ferrimagnétiques dans un solvant ou de l'eau. Ces liquides se déforment lors de l'application d'un champ magnétique extérieur tout en conservant leur stabilité colloïdale.

Ainsi, par simple modulation du champ magnétique autour du tube liquide de Qfluidics, il est possible de le déformer, de le contorsionner, afin de réaliser une action de pompage à la manière des pompes péristaltiques. Sauf qu’ici, les parois du tube ne sont pas solides. Elles peuvent se déformer pour expulser les objets susceptibles d’obstruer la circulation à l'intérieur du tube, qui ne peut donc pas se boucher.

La technologie de pompage de QFluidics est actuellement éprouvée par l’équipe de chercheurs pour en vérifier les promesses de respect d'échantillons fragiles (cellules souches, sang, etc.). Si cette technologie de pompage doux est destinée, à terme, à des applications médicales, le savoir-faire de Qfluidics en terme de synthèse de ferrofluides lui permet d'adresser directement les marchés des haut-parleurs haute performance ou encore celui des des joints hydrauliques (industrie des semi-conducteurs). De la même façon, la technologie de tube liquide offre un transport liquide sans friction, intéressant pour le marché de la microfluidique, et plus particulièrement pour la nanofluidique sans recours à de hautes pressions.

Qfluidics s’apprête actuellement à lancer sa première gamme de ferrofluides pour la Hi-Fi élaborée avec des partenaires experts du milieu, afin de générer des revenus pour soutenir le développement de la pompe pour le médical. L'entreprise est d'ailleurs à la recherche de partenaires industriels. "Nous avons plein d'idées" explique Vincent Marichez, "mais il nous faut maintenant établir des priorités ; et pour cela nous avons besoin du regard des experts du secteur médical."


www.qfluidics.com

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi