Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Composants > Mécanique

Des pièces d’entraînement en polymères quand le métal est banni

Publié le 15 février 2018 par Patrick RENARD
Source : Igus
Exemple d’application des roulements iglidur H1 (visibles en blanc) intégrés dans un robot de positionnement utilisé avec un scanner IRM.

Utilisés pour permettre des mouvements sans graisse ni maintenance, les paliers lisses en polymère d'igus trouvent de nombreuses applications dans le secteur médical, notamment dans le cadre de l'imagerie médicale diagnostique.

L'Allemand igus est notamment connu pour ses chaînes porte-câbles et ses paliers lisses en polymère, qui peuvent servir tout type de mouvement sans graisse ni maintenance. Cette caractéristique, associée à une résistance élevée, donne lieu à de nombreuses applications dans le secteur des prothèses. Mais on trouve divers produits d'igus avantageusement utilisés notamment dans le cadre de l'imagerie médicale diagnostique (tomographie, IRM, rayons X). Car dans ce domaine, l'immunité au rayonnement électromagnétique et le comportement amagnétique des polymères sont à même de garantir un fonctionnement sûr et une durée de vie étendue.

Parmi les applications les plus récentes, on peut citer, à l'Hospital for Sick Children de Toronto, celle d'un robot qui utilise des ultrasons focalisés pour le traitement d'enfants souffrant d'épilepsie ou victimes d'un accident cardio-vasculaire. Comme ce traitement est effectué dans un scanner IRM, c'est-à-dire dans un environnement fortement magnétique, l'utilisation de paliers métalliques classiques pour le guidage des axes d'entraînement linéaires a été exclue dès le départ. Les développeurs ont ainsi opté pour des paliers lisses en iglidur.

Pour les mêmes raisons, l'Université Sabanci en Turquie a intégré des roulements à billes en xirodur B180 avec billes de verre dans un système de réadaptation. Celui-ci sert à vérifier, durant une IRM fonctionnelle, l'effet des exercices de physiothérapie.

Autre exemple, à l'Institut Polytechnique de Worcester (USA), avec le développement d'un robot pour positionner une sonde d'ablation par ultrasons focalisés pour le traitement de tumeurs cérébrales profondes. Le système permet aux chirurgiens de prendre des photos, de sélectionner interactivement une cible et de demander au robot d'insérer une sonde sans avoir à changer la position du patient. Les développeurs ont choisi d'utiliser des roulements iglidur H1 qui reposent directement sur la tête du patient pour certains, et sont également utilisés dans les axes du robot.

Dans cette application figurent d'autres produits d'igus, comme des vis filetées trapézoïdales drylin, et des paliers lisses linéaires iglidur L280 ou drylin R, qui simplifient l'installation et la maintenance et favorisent eux aussi la compatibilité IRM.


www.igus.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi