Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Actualités de la profession > Evénements

Le salon EPHJ-EPMT-SMT développe activement son secteur medtech

Publié le 22 mai 2016 par Patrick RENARD
Source : EPHJ-EPMT-SMT

Le plus important salon professionnel de Suisse soufflera sa 15ème bougie du 14 au 17 juin prochains à Palexpo Genève, avec la perspective d'accueillir quelque 20000 visiteurs. Le médical sera bien représenté avec 30% des exposants actifs dans ce secteur, et des tables rondes dédiées.

A moins d'un mois de l’ouverture de la 15ème édition du salon EPHJ-EPMT-SMT, les indicateurs sont au vert. « Malgré une conjoncture plus difficile, les exposants ont répondu présents », annonce Barthélémy Martin, chef de projet. « Nous avons déjà atteint les chiffres de 2015. Nous serons donc en légère croissance lors de l’ouverture du salon. Ceci démontre la nécessité de se montrer quand les temps sont plus durs. Et quoi de mieux que notre salon pour faire la promotion de son entreprise en présence de 20000 visiteurs professionnels ? »

En progrès constant depuis sa création, le salon phare de la haute précision a su mettre en lumière les fortes synergies entre les trois secteurs qu'il réunit : la sous-traitance en horlogerie/joaillerie (EPHJ), les microtechniques (EPMT) et les technologies médicales (SMT). Ce secteur médical occupe d'ailleurs une place croissante au sein de l'événement. Sur les 867 exposants de l'an dernier, 255 sociétés s'affirmaient actives dans la conception et la production de dispositifs médicaux. Les organisateurs en comptent cette année 270, dans l'état actuel des inscriptions.

Le salon accueillera d'ailleurs pour la troisième année consécutive le Medtech Village, organisé par BioAlps et Inartis Network. Axé sur le savoir-faire de la région lémanique, il a pour objectif de favoriser les échanges autour des technologies médicales et de promouvoir de jeunes sociétés issues du secteur. Parmi les nouveaux venus cette année, on peut citer l'EPFL, Alpiq, le Y-Parc d'Yverdon, ECR, Sterilux, HutisA ou encore Lambda Health System.

Une grande diversité dans l'offre présentée

Le visiteur profitera cette année d'une offre très complète pour répondre à ses besoins, tant en matière de conception que de fabrication de dispositifs médicaux. Parmi les activités recensées auprès des exposants, on peut citer le soudage thermoplastique, l'usinage de précision de fil métallique, la construction de machines spéciales et de robots, le développement de logiciels, la réalisation d'outils coupants en métal dur, sans oublier les prestations de services.

La présence de spécialistes en matière de stérilisation d'instruments, de revêtements techniques, de moules d'injection plastique et caoutchouc ou encore d'usinage micromécanique ajoute encore à la diversité des produits et savoir-faire exposés. A noter que la plupart des solutions présentées sont applicables d'un secteur industriel du salon à l'autre.

Promesses des "medtechs", impression 3D et lasers

Comme chaque année, les visiteurs pourront assister à différentes tables rondes. L'une d'elles sera consacrée, le 15 juin à 11h30, aux grandes promesses du secteur medtech et aux évolutions en cours. On relèvera ici la présence de chefs d'entreprise et d'experts académiques ou scientifiques, parmi lesquels Nicolas Durand, CEO de la start-up Abionic. Cette start-up propose aux professionnels de santé de nouvelles techniques permettant un diagnostic rapide et personnalisé des allergies de leurs patients. Cette table ronde sera l'occasion d'aborder les grands développements, actuels et futurs, des technologies médicales suisses et internationales et de déboucher sur un débat autour de ce thème.

Autre question traitée dans le cadre d'une table ronde : "L'impression 3D, une technologie sans limite ?". René Prêtre, chirurgien de renom au CHUV de Lausanne interviendra à cette table ronde qui se tiendra le 15 juin à 15h30.

Susceptibles d'intéresser également les industries du DM, les progrès des technologies lasers seront au cœur d’un débat scientifique, le 16 juin à 11h00, avec quelques-uns des meilleurs experts européens, dont le Professeur Stefan Nolte, de l’université de Iéna en Allemagne.

Créé en 2012, le Grand Prix des exposants revient cette année pour mettre en compétition les meilleurs projets innovants des exposants. Ces innovations seront passées au crible de l’évaluation d’un comité de sélection qui dégagera une liste de 5 nominés. Cette liste de nominés sera ensuite soumise au vote des exposants afin de désigner le lauréat 2016 qui succèdera à la société FEMTOprint.

Basée dans le Tessin, FEMTOprint avait remporté le prix 2015 avec un système très innovant de production de micro-dispositifs 3D en verre intégrant des fonctionnalités optiques, fluidiques et mécaniques d’une façon monolithique jusqu’à l’échelle nanométrique. La technologie utilisée repose sur un laser femtoseconde qui interagit sur un point précis à l’intérieur du matériau, pour dessiner une architecture en modifiant l’indice de réfraction. Une gravure par voie humide dissout ensuite la partie inscrite. Il en résulte des structures 3D internes de grande précision. Le grand intérêt de cette technique est de permettre la production de micro-dispositifs 3D complexes dans une seule pièce, sans utiliser d’infrastructures coûteuses, comme les salles blanches. Des applications sont déjà envisagées dans les domaines de la photonique,de l’opto-mécanique, de la microfluidique (microcanaux, lab-on-chip, cathéters, implants…), du soudage de verre, du micromoulage.


www.ephj.ch

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi