Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Equipements de production & Techniques de fabrication > Métrologie et contrôle

Microscope sans oculaire, stéréoscopique, ergonomique et modulaire

Publié le 18 septembre 2015 par Patrick RENARD
Source : Vision Engineering Ltd

Spécialiste de l'inspection microscopique, Vision Engineering annonce le dernier né de sa famille de microscopes stéréoscopiques sans oculaire, qui allie performances, ergonomie et polyvalence. Un équipement qui répond aux besoins de contrôle-qualité des fabricants de DM.

Partie essentielle du processus de fabrication des dispositifs médicaux, le contrôle-qualité implique souvent un examen minutieux des imperfections de la surface des composants, telles que les bavures et les débris de poussière. C'est le cas notamment des endoprothèses, aiguilles, cathéters et instruments ophtalmologiques, qui nécessitent le recours à un microscope stéréoscopique.

Pour réaliser ce type d'inspection minutieuse, le britannique Vision Engineering propose des microscopes sans oculaire qui se distinguent par une ergonomie particulièrement soignée. Le Lynx EVO est le dernier né de cette gamme d'équipement. Il reprend le principe du Lynx, son prédécesseur, en y ajoutant des améliorations en termes d'ergonomie, de performances et de polyvalence.

Les microscopes sans oculaire présentent l'avantage d'offrir à l'opérateur une visualisation stéréo haute résolution sans la restriction de mouvement qu'impliquent les microscopes classiques, avec oculaires. Les efforts sont ainsi réduits et la productivité améliorée.

Basée sur un disque rotatif multilenticulaire tournant à haute vitesse, la technologie Dynascope développée par Vision Engineering permet à l'opérateur de regarder autour de l'objet et d'obtenir ainsi une meilleure vue 3D et une meilleure perception de la profondeur. Grâce au recul par rapport à la lentille de visualisation, l'opérateur a aussi une meilleure vision périphérique et une coordination main-œil plus naturelle, essentielle pour les tâches d'inspection, de réusinage, de réparation et autres activités de manipulation de précision. La liberté de mouvement de la tête et du corps est de 10 mm latéralement et 70 mm d'avant en arrière.

Côté performances, le Lynx EVO offre un rapport de zoom de 10:1 et de longues distances de travail. Les utilisateurs ont la possibilité de réaliser des tâches d'inspection en 3D avec un grossissement de x6 à x60 de série (contre x7 à x40 pour le Lynx), pouvant atteindre x120 avec des objectifs optionnels.

Côté polyvalence, diverses options sont proposées comme une caméra HD associée à un logiciel d'imagerie, un support multi-axes pour élargir l'espace de travail en profondeur et en hauteur (jusqu'à 439 mm), une platine flottante pour un contrôle plus fluide et plus précis, un éclairage en lumière transmise pour visualiser les échantillons transparents, un dispositif optique rotatif pour une observation sur 360° sur le plan horizontal (et 34° verticalement), ainsi que différents réticules et objectifs.


Vision Engineering Ltd, F-91220 Le Plessis Paté, www.visioneng.fr

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi