Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Sous-traitance & Services > Métrologie et contrôle

Le Cetim investit dans les essais dédiés aux dispositifs médicaux

Publié le 01 juin 2015 par Patrick RENARD
Source : Cetim

Référence française de l'expertise mécanique, le Cetim est de plus en plus souvent associé à des projets relatifs aux DM. Le centre technique s'est notamment impliqué dans la conception d'un dispositif de lutte contre l’obésité, qu'il est en train de tester. Il va aussi bientôt inaugurer un laboratoire dédié à la caractérisation mécanique d'implants orthopédiques.

Créé en 1965 à la demande des industriels de la mécanique, et placé sous la tutelle de l'état, le Cetim (CEntre Technique des Industries Mécaniques) multiplie les activités visant à aider au développement des entreprises de l'Hexagone. En plus d'une veille technologique, de travaux normatifs et d'actions de R&D, le centre propose des prestations de conseil, d'ingénierie et d'essais. Ces services s'adressent à tous les industriels, parmi lesquels on trouve de plus en plus de fabricants de dispositifs médicaux, qu'il s'agisse de prothèses, d'orthèses, de matériels hospitaliers, d'ancillaires ou encore du cœur artificiel de Carmat.

En matière d'essais, le Cetim dispose d'une batterie de moyens métrologiques en constante évolution. Ces moyens sont de plus en plus mis au profit d'essais destinés à améliorer ou à valider des conceptions.

Tester un DM de lutte contre l'obésité pour le valider

La start-up Horuscare a ainsi fait appel aux équipes du Cetim pour l'aider à concevoir un dispositif médical de lutte contre l'obésité. Celui-ci est placé par endoscopie dans la partie haute de l'intestin grêle, juste après l'estomac, là où les nutriments passent dans le sang. Il comprend trois éléments séparés : une gaine pour éviter le transfert des nutriments, une armature intérieure pour maintenir la gaine ouverte, et un extenseur radial (stent) pour assurer le maintien de l'ensemble dans l’intestin.

Pour tester et valider ce dispositif, le Cetim a développé un banc d'essai spécifique, avec un faux intestin en silicone. Des actionneurs appuient dessus pour simuler les mouvements qui réduisent les aliments à l'état de nutriments. L'objectif est de vérifier que le DM assure bien l'étanchéité en ne laissant passer aucun nutriment à ce niveau, et surtout de s'assurer que l’ensemble ne migre pas dans l’intestin.

Une nouveau labo pour caractériser les implants orthopédiques

L'après-midi du 17 juin prochain, le Cetim organise une visite gratuite de son site de Saint-Etienne et de ses derniers équipements. Ce sera l'occasion de montrer son expertise en matière de dispositifs médicaux. Celle-ci s'exprime dans les mesures, simulations et essais, mais concerne aussi le choix et le travail des matériaux, les procédés de transformation, d'assemblage et de nettoyage, ainsi que la robotique et la mécatronique. Les participants pourront y voir la plate-forme de fabrication additive Orthopée, un équipement novateur d'usinage électrochimique, des moyens de métrologie pour l'analyse de surface sans contact et celle de la propreté des implants.

Cette visite sera suivie de l'inauguration d'un nouveau laboratoire de biomécanique, totalement dédié aux essais sur dispositifs médicaux, avec de nouveaux bancs de fatigue, des équipements pour les essais statiques, d'usure, etc. Ces équipements permettront notamment de répondre à une forte demande en matière de caractérisation mécanique d'implants orthopédiques.


Cetim, F-42000 Saint-Étienne, www.cetim.fr

Mots-clés :

A lire aussi