Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Actualités de la profession > Conjoncture
Composants > Electronique/optique

Un avenir radieux pour les dispositifs médicaux portés sur soi

Publié le 23 juin 2017 par Patrick RENARD
Source : Claris Reflex

Plébiscités par les patients et les médecins, les dispositifs médicaux portés sur soi, généralement connectés, n'ont pas fini de faire parler d'eux. Mais de quoi s'agit-il exactement ? Qui sont les fabricants déjà impliqués et quelles sont les perspectives d'évolution du marché ?

Souvent laissé en anglais car difficile à traduire en français par un seul mot, le nom wearable donne lieu à des définitions diverses. Nous retiendrons celle d’objet intégrant de l’électronique porté sur soi.

Ces wearables peuvent prendre la forme de bracelets, de montres, de lunettes, de patch, de vêtements... généralement "connectés". C'est d'ailleurs dans le sillage des smartphones et des tablettes que s'inscrit l'engouement pour ce type d'objets.

Cette vogue est particulièrement sensible dans le cadre du fitness, où il est surtout question de mesurer des signaux physiologiques ou des données d'activité : température corporelle, fréquence cardiaque, fréquence de respiration, hydratation de la peau, nombre de pas, etc. De là à utiliser ces objets pour surveiller sa santé, il n’y a qu’un pas… qu’on évitera de faire, bien sûr. Car si les patients et les médecins sont très majoritairement favorables à l’utilisation d’outils de diagnostic connectés, il va sans dire qu’il doit s'agir de véritables dispositifs médicaux. Cela permet de garantir notamment la fiabilité des mesures, et une utilisation réglementée des données.

Le transfert des mesures se fait typiquement en liaison Bluetooth avec un smartphone équipé d'une application capable d'analyser les données et d'afficher des résultats. La plupart du temps, ces résultats sont partagés avec le médecin, qui peut effectuer des diagnostics et/ou ajuster un traitement thérapeutique.

Trois exemples de DM portés sur soi

Beaucoup d’entreprises, souvent des start-up, se sont lancées sur ce marché prometteur. C’est le cas du Français Health Cardionexion, qui a développé le DM @-Health intégré aux vêtements du quotidien. Il analyse en temps réel l’activité cardiovasculaire des patients et alerte le médecin traitant en cas d’anomalie.

Autre exemple, l’Allemand Thorsis Technologies a mis au point une semelle connectée bardée de capteurs de pression et de température. C’est un DM destiné aux diabétiques touchés par une baisse de sensibilité des nerfs de contact.

Dernier exemple avec l'Américain Claris Reflex, qui propose un DM de suivi continu d'activité de l'articulation du genou après opération. Un produit qui intègre des capteurs de force, de température et d'accélération, et communique en Bluethooth avec une application sur tablette (voir l'illustration).

Une marché qui va doubler en 5 ans

D'après une récente étude de Markets and Markets, le marché des DM portés sur soi devrait passer de 5,31 à 12,14 Md$ de 2016 à 2021. Ce qui représente une croissance annuelle moyenne de 18 %.

Le marché est dominé par les États-Unis. Mais c'est en Asie que la croissance sera la plus importante dans les années à venir.

L'étude relève également que le marché des DM portés sur soi est hautement concurrentiel, avec des acteurs de toutes tailles. Les principaux cités sont Fitbit (U.S.), Philips Healthcare (Pays-Bas), Garmin (Suisse), LifeWatch (Suisse), Omron (Japon), Drägerwerk (U.S.), Withings (France), Jawbone (U.S.) et Polar Electro Oy (Finlande).


www.marketsandmarkets.com

Mots-clés :

A lire aussi