Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Actualités de la profession > Evénements

Quatre lauréats pour le 1er Challenge Watch Medtech Innovation

Publié le 04 juin 2018 par Patrick RENARD
Source : EPHJ-EPMT-SMT
De l'horlogerie aux medtech, il n'y a souvent qu'un pas... micrométrique.

Organisé conjointement par le salon suisse EPHJ-EPMT-SMT et la Fondation Inartis, le 1er Challenge de développement d’idées "Watch Medtech Innovation" récompense quatre lauréats qui seront accompagnés pour concrétiser leurs projets prometteurs.

Le principal objectif du Challenge "Watch Medtech Innovation" est de faire émerger, de soutenir et d’accompagner de nouveaux projets transdisciplinaires basés sur le recours à l’intelligence collective. L'idée est en particulier de favoriser l'exploitation du savoir-faire horloger en matière de micro-technologies dans le secteurs des technologies médicales

Un Challenge pour innover en medtech à partir de l’horlogerie

Suite à un appel à projets dans le secteur medtech auprès des exposants actuels et passés du Salon, le Jury du Challenge présidé par Benoît Dubuis, Président de la Fondation Inartis, a pu évaluer de nombreuses candidatures et sélectionner les quatre lauréats suivants :

Technologie ICB : une alternative durable à la colle

Lier des métaux ou des céramiques aux verres est une opération courante qui requiert l’usage de colle à base de polymères. Très utilisée, cette méthode comporte des défauts et impose d'importants compromis. Pour offrir une solution sans polymère, Sy&Se propose la technologie brevetée ICB (Impulse Current Bonding) qui produit des assemblages d'une force et d'une étanchéité exceptionnelle, en éliminant tout risque de développement d'agents infectieux.

Dérivée de la liaison anodique (Anodic Bonding), l'ICB est un procédé basse température (moins de 180°C) qui permet de lier sans colles des matériaux dont les coefficients de dilatation sont très différents. Peu sensible aux poussières et aux états de surfaces, ce processus de liaison est compatible avec le milieu industriel et s'affranchit ainsi non seulement d'un environnement contrôlé mais également de l'étape du polissage miroir.

Sy&Se prévoit de réaliser des gammes d'outils chirurgicaux et en premier lieu des endoscopes. En plus de la liaison ICB, la start-up suisse propose des services transversaux en partant du traitement des surfaces jusqu'aux mesures de caractérisation de l'assemblage ICB.

Technologie ALD pour le traitement des stents

La société Positive Coating a développé une technologie baptisée Atomic Layer Deposition (ALD), permettant la déposition sous vide de couches minces d'oxydes métalliques dans des épaisseurs nanométriques. Les applications sont nombreuses notamment dans le domaine du recouvrement des stents.

Revêtement de prothèses sur mesure

Enfin, Swiss Motion Technologies propose d'intégrer la micro-technique pour proposer des liners sur-mesure permettant un contrôle de la contention avec une haute précision pour les personnes amputées.

Traitement non invasif de la presbytie

La société genevoise Kejako a développé une technologie de micro-chirurgie non-invasive par ordinateur pour le traitement de la presbytie.

Rendez-vous début 2019 pour la sélection finale

Ces 4 projets nominés recevront chacun un accompagnement d’une valeur de 5000 francs suisses afin de poser les premières bases de leur idée avant de soumettre un projet plus élaboré à l’appréciation du jury fin 2018. Ils pourront aussi profiter des infrastructures du laboratoire communautaire et incubateur de projets de la Fondation Inartis, UniverCité basé à Renens (Canton de Vaud). En outre, ils peuvent s’appuyer sur le réseau d’expériences uniques des entités et experts fédérées par la Fondation Inartis notamment à travers la Health Valley.

Début 2019, le meilleur des quatre projets sera annoncé par le Jury du Challenge avant de lancer l'édition suivante.

Sur le salon EPHJ-EPMT-SMT (du 12 au 15 juin 2018), les experts qui accompagneront les lauréats et les membres du Jury du Challenge animeront une table ronde consacrée à la meilleure façon de passer de la simple idée au prototype. Celle-ci aura lieu le jeudi 14 juin à 14h30.


ephj.ch

Mots-clés :

A lire aussi