Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Dossiers > Equipements de production & Techniques de fabrication
Equipements de production & Techniques de fabrication > Stérilisation

Mini-stérilisateur à faisceau d’électrons basse énergie

Publié le 05 janvier 2015 par Patrick RENARD
Source : Fraunhofer

Dans le cadre du projet SteriHealth, le consortium des instituts Fraunhofer vient de présenter les premiers résultats de la mise au point d'une nouvelle technologie de stérilisation. Destinée notamment aux DM complexes ou thermolabiles, cette technologie est basée sur l’émission d’un faisceau d’électrons à basse énergie au sein d’une machine compacte, au point d’être utilisable sur site.

Face à la complexité croissante de l'évolution des maladies, le besoin de stérilisation peut se révéler problématique. C’est notamment le cas pour les microsystèmes thermolabiles, les instruments, les implants dotés de capteurs intelligents ou encore les produits de thérapie cellulaire.

Les techniques classiques présentent en effet des limites. La stérilisation vapeur, par exemple, implique une montée en température susceptible d’endommager le dispositif médical. De leur côté, les procédés de stérilisation par oxyde d’éthylène et par rayons gamma nécessitent beaucoup de temps, des substances toxiques et une logistique pénalisante.

C’est pourquoi différents instituts Fraunhofer (laboratoire allemands de recherche appliquée) ont travaillé de concert pour développer un procédé de stérilisation de produits médicaux destinés aux hôpitaux, aux cabinets médicaux et aux centres de soins gériatriques. La clé du projet réside dans le développement interdisciplinaire d’une technologie de miniaturisation d’un système de stérilisation à base de rayonnement ionisant. Contrairement aux installations produisant des faisceaux d’électrons à haute énergie, il s’agit ici d’une source unique d’électrons, miniaturisée et basse énergie. Cela se traduit notamment par des besoins moindres en matière de blindage, et par la possibilité d’effectuer la stérilisation « sur site », en quelques secondes.

En plus du procédé d’irradiation, les scientifiques de Fraunhofer ont développé le matériau d’emballage et mis au point le système de contrôle et d'évaluation de l'efficacité de la stérilisation. Il est ainsi maintenant possible de concevoir une machine compacte. C’est le prochain objectif du consortium de SteriHealth, qui compte sur la coopération de partenaires industriels intéressés par la finalisation de ce mini-stérilisateur.

Les applications principales de cette nouvelle technologie sont la réutilisation d’instruments dans les hôpitaux, la stérilisation sur site des implants emballés, la stérilisation de matériaux thermolabiles, ainsi que la stérilisation de surface de produits spéciaux. Cela inclut les produits médicaux complexes comme les implants électroniques intégrés, les matériaux organiques en laboratoires de recherche comme les hydrogels, et les greffes telles que les valvules cardiaques, les vaisseaux sanguins, etc. Il est également possible d’imaginer l’intérêt de mini-stérilisateurs de ce type pour la stérilisation par lots de produits emballés sur les sites de fabrication.

Fraunhofer, www.sterihealth.de

 

Mots-clés :

A lire aussi