Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Sous-traitance & Services > Impression 3D
Equipements de production & Techniques de fabrication > Travail des métaux

Des solutions matérielles et logicielles pour la fabrication additive de DM

Publié le 13 janvier 2020 par Patrick RENARD
Source : 3D Systems

Avec plus d'un million de dispositifs médicaux fabriqués à ce jour, dont le tout premier implant en titane imprimé en 3D approuvé par la FDA, 3D Systems propose un écosystème de logiciels, de technologies, de services et de consulting au service de l'industrie médicale.

Pionnier de l'impression 3D et inventeur de la stéréolithographie, le fabricant américain 3D Systems est particulièrement bien implanté dans le secteur de la santé, avec une expertise reconnue en matière d'ingénierie, de contrôle qualité et d’aspects réglementaires. Ses installations enregistrées auprès de la FDA et certifiées ISO 13485 sont situées en Amérique du Nord et en Europe. L'entreprise aide les leaders de l'industrie mais aussi les start-up innovantes à développer leurs produits de santé et leurs technologies médicales dans des domaines très variés.

En plus des implants, l'impression 3D est utilisée pour fabriquer principalement des instruments chirurgicaux à usage unique, des instruments réutilisables, des guides spécifiques aux patients, et d'autres dispositifs médicaux stérilisables destinés au contact temporaire avec les tissus.

Divers procédés validés pour garantir la répétabilité et la fiabilité des DM

Les technologies utilisées par 3D Systems sont la stéréolithographie, le frittage laser sélectif (SLS) et les technologies de fusion laser sur lit de poudre métallique. Des procédés validés et un système qualité robuste garantissent la répétabilité et la fiabilité des dispositifs médicaux produits à l'aide de ces diverses technologies pour fournir aux industries de la santé de nouvelles approches sûres face à des problèmes complexes. 3D Systems a validé les jeux de paramètres pour la réalisation d'instrumentation en 17-4PH, qui répondent aux propriétés mécaniques et chimiques de la norme ASTM A564.

Modèle DMP Flex 350 (source 3D Systems).

On notera que les plateformes ProX DMP 350 et 500 font référence en matière de propriétés des matériaux et d’états de surface pour les pièces métalliques. Côté logiciel, la solution intégrée "tout-en-un" 3DXpert permet l’optimisation du design des dispositifs pour la fabrication additive, en offrant la possibilité de créer des géométries complexes ou des structures poreuses ne pouvant généralement pas être générées par la fabrication soustractive traditionnelle.

3D Systems propose également le progiciel D2P, approuvé par la FDA. Celui-ci est conçu pour traiter toutes les étapes de préparation d’un modèle anatomique 3D spécifique au patient. Doté d’outils de segmentation automatiques pilotés par un apprentissage en profondeur, il simplifie et accélère la création du modèle. D2P est compatible avec les différentes imprimantes du fabricant, et permet la réalisation simple de modèles dans divers matériaux, dont certains stérilisables ou biocompatibles.

A voir sur le stand 9.0.310 de MedtecLive 2020.


fr.3dsystems.com

Partagez cet article sur les réseaux sociaux ou par email :
Mots-clés :

A lire aussi