Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Dossiers > Sous-traitance & Services

Micro-injection de composants plastiques

Publié le 03 mars 2014 par Evelyne Gisselbrecht
Source : (Source : Oscatech microinyeccion)

Le boom des microtechniques dans le domaine médical (dosage de médicaments, implants, chirurgie mini-invasive, etc) a entraîné le développement de technologies de fabrication qui garantissent à la fois l'obtention de micro-dimensions et la productivité. Parmi ces techniques, la micro-injection figure en bonne place mais elle nécessite des compétences spécifiques. Certifiée ISO 13485, la société espagnole Oscatech microinyeccion apporte son expertise dans ce domaine, notamment en ce qui concerne les implants biocompatibles (PEEK, résorbables, ...) Elle dispose d'une salle blanche classe 7 ISO 14644-1.

Le procédé de micro-injection suppose la fusion et le moulage à haute pression d'un thermoplastique d'un poids de l'ordre de 0,01 gramme. Par conséquent, le contrôle de paramètres tels que la température, la vitesse ou la pression est essentiel pour obtenir des composants conformes à leurs spécifications techniques. Doivent également être pris en considération les processus de manipulation, le contrôle des micro-composants, la maintenance des moules et les conditions environnementales industrielles. Enfin, il faut veiller à l'absence de contamination dans la matière et le moule ainsi qu'au nettoyage de la machine.

Paramètres incontournables : conception du moule, rhéologie et contrôle

La conception des canaux et points d'injection, l'utilisation ou non de blocs et buses chauffantes doivent être étudiées avec prudence, le design du moule lui-même étant spécifique à la micro-injection. Le choix des aciers peut se révéler critique si les cavités supportent des pressions élevées sur une très faible épaisseur. La sélection se complique selon le polymère à injecter et la qualité de surface de la pièce souhaitée. En effet, l'équilibre entre la précision et la qualité de surface joue un rôle important sur la rhéologie dans les microcavités ou l'expulsion de la pièce.

L'utilisation d'agents de démoulage, graisses, huiles et autres additifs peut également modifier substantiellement les conditions de transformation des micro-pièces. Du fait de leur petite taille, elles ne peuvent pas être soumises aux méthodes habituelles de mesures dimensionnelles. Dans la plupart des cas, les systèmes de mesure sans contact tels que scanners optiques, numériques ou 3D sont utilisés.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le stand d'Oscatech à Medtec France.

Contact : Oscatech microinyeccion, ES-22197 Huesca, www.oscatech.com, Medtec France 2014 : stand 523

Mots-clés :

A lire aussi