Vous devez être connecté pour accéder à cette archive.

Se connecter
X
Sous-traitance & Services > Métrologie et contrôle

Le scan 3D de haute précision fait son entrée au Cetim

Publié le 29 novembre 2016 par Patrick RENARD
Source : Bruker Contour CMM

Il existe deux exemplaires de la machine à mesurer Contour CMM dans le monde. L'une est aux États-Unis et l'autre vient d'être installée au Cetim par son fabricant Bruker, dans le but d'en valider les performances. Les industriels pourront aussi bénéficier de cette machine d'exception. 

La division Nano Surface de Bruker et le Cetim ont signé un accord de collaboration qui se traduit par l'installation d'un machine à mesurer optique Contour CMM sur le site picard (à Senlis) de l'institut technologique de mécanique labellisé Carnot.

Instrument d'exception, la machine Contour CMM offre la possibilité de mesurer simultanément : la topologie de surface à l’échelle nanométrique, la rugosité, la texture et les tolérancements géométriques et dimensionnels en 3D (GD&T). Basée sur la technique d'interférométrie en lumière blanche, cette solution innovante permet d'obtenir des mesures 3D de haute précision dans une zone de travail contenue dans une sphère de 100 mm de diamètre. De quoi débusquer la moindre anomalie de surface sur une pièce et la localiser précisément. Le résultat de mesure, un nuage de plusieurs millions de points, peut ainsi être utilisé à des fins métrologiques, ou encore pour construire un modèle 3D de la pièce compatible avec des logiciels de CAO ou de simulation numérique. Parmi les applications possibles, l’étude d’usures très localisées sur des prothèses ou sur des pièces optiques, ou encore la caractérisation de défauts de fabrication de l’ordre du nanomètre sur des usinages précis.

Il n'existe que deux exemplaires du Contour CMM dans le monde. Le premier est aux États-Unis, et le second désormais à Senlis. Il s'agit donc d'une première européenne. L'objectif de l'accord passé entre Bruker et le Cetim est de valider, sur une période d’un an, la précision et les performances de la machine, sur un large éventail de pièces (de petite taille et de grande précision) et d’applications (aéronautique, automobile, médical, mécanique de précision…). Le Cetim participe également à l’amélioration du logiciel de programmation et de traitement des données du fabricant allemand.

En outre, le Cetim utilisera la machine de Bruker à des fins de recherche et développement et proposera ses services aux industriels européens ou encore d’Afrique du Nord souhaitant utiliser le Contour CMM pour obtenir des mesures 3D extrêmement précises.

« Le Contour CMM se positionne à la croisée de la recherche et de l’industrie », indique Gilles Jalabert, responsable du laboratoire métrologie au Cetim. « Avec cet équipement, le Cetim dispose désormais d’une offre complète en métrologie 3D : du drone de mesure pour les très grandes pièces ou les pièces inaccessibles, au scan 3D de haute précision sur les petites pièces, en passant par la mesure 3D multi-capteurs de haute précision ». Concernant ce dernier point, le Cetim a fait une autre acquisition cet été : celle de la machine à mesurer Video Check HA de Werth.


www.cetim.fr

www.bruker.com

Mots-clés :

A lire aussi