Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Matériaux > Métaux

Un nouvel alliage de magnésium pour les stents biorésorbables

Publié le 04 janvier 2016 par Patrick RENARD
Source : MeKo

MeKo a développé un alliage de magnésium qui se présente comme une alternative avantageuse au polymère PLLA dans la fabrication de stents biorésorbables. Son temps de dégradation est ajustable en fonction du revêtement.

Les stents biodégradables sont aujourd’hui constitués de polymères ou d’alliages métalliques. Le PLLA (poly-L-lactic acid) est le polymère le plus répandu. Largement utilisé dans les sutures résorbables, certains implants et les liquides de dialyse, il est métabolisé sur une période de 12 à 18 mois en particules de CO2 et d’eau. Malheureusement, les stents en PLLA présentent une force radiale limitée.

Sous-traitant spécialisé dans la transformation par laser pour l'industrie médicale, MeKo développe également les polymères et les alliages de magnésium qui composent notamment les stents biodégradables. Le dernier développement en date concerne un alliage de magnésium, le Resoloy, qui permet d'obtenir des stents 3 fois plus résistants, avec des mailles plus fines et une force radiale supérieure à ceux fabriqués en PLLA. En outre, le temps de dégradation du Resoloy peut être ajusté par des revêtements. 

La société allemande dispose de moyens de découpe laser avec des profondeurs jusqu'à 10 µm et une précision de ± 5 µm. Les composants peuvent ensuite être traités avec des procédés de finition comme le polissage électrolytique, le recuit et le nettoyage, suivis d'une inspection finale.


MeKo, D-31157 Sarstedt, www.meko.de

Mots-clés :

A lire aussi