Vous devez être connecté pour accéder à cette archive.

Se connecter
X
Matériaux > Plastiques et silicones

Les atouts du masquage d’implants par protections en élastomère

Publié le 24 février 2017 par Patrick RENARD
Source : Intercarat

Spécialité d'Intercarat, l'application d'épargnes sur-mesure en élastomère sur les implants permet d'en masquer certaines parties lors du traitement de surface. C'est une alternative à la pose de bandes adhésives, qui se révèle simple à mettre en œuvre, précise et répétable, avec un gain de temps à la clé.

Les implants orthopédiques ou dentaires présentent différents états de surface en fonction de leur positionnement à l’intérieur du corps. De ce fait, leur traitement de surface par sablage ou projection thermique est une opération délicate qui nécessite l’usage de masques, appelés aussi épargnes, pour les protéger aux endroits à ne pas traiter. Pour réaliser ce masquage, deux techniques sont fréquemment utilisées : d'une part la pose de bandes adhésives et d'autre part l'application d'épargnes sur-mesure en élastomère qui viendront épouser la forme de l’implant. Cette deuxième technique est l’une des spécialités d'Intercarat qui livre les plus grands noms du marché.

« Ce procédé apporte de nombreux avantages aux fabricants d’implants, explique le directeur commercial, Bruno Nuzzaci. Il permet de gagner un temps considérable. Par exemple, le masquage d’une tige de hanche nécessite quelques dizaines de secondes seulement contre plusieurs minutes pour la pose d'adhésifs. La pose d'épargnes est également plus aisée et requiert peu de formation. »

Autre atout et non des moindres, la technique développée par Intercarat simplifie les process et les flux. « Dans le cas du sablage et du revêtement titane, notre technique permet d’effectuer les deux procédés sans opération intermédiaire, précise M. Nuzzaci, alors que la technique des adhésifs oblige à retirer le premier masque pour en appliquer un deuxième. Sans parler du fait que la pièce en élastomère ne laisse aucun résidu sur l’implant dans des conditions normales d'utilisation. Il en résulte un gain important sur le nettoyage et une élimination à la source des risques de contamination. »

Mais la liste des bénéfices de cette technique ne s’arrête pas là : la fabrication des épargnes est répétable, ce qui confère une précision de masquage extrêmement fiable. Tous les masques sont fabriqués en interne et offrent toutes les garanties de traçabilité. Intercarat est régulièrement audité par ses clients et ses productions répondent aux GMP. Les solutions matières développées par l'entreprise sont toutes validées par les clients et élaborées à partir de composants conformes aux recommandations CFR-Title 21-177.2600 de la FDA.

Pas étonnant que cette activité soit en plein essor chez Intercarat, tout comme la fourniture de membranes de vannes et de pompes en élastomère et en PTFE pour la fabrication d'injectables.


www.intercarat.com

Mots-clés :

A lire aussi