Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Equipements de production & Techniques de fabrication > Travail des métaux

Concentré de compétences françaises : un partenariat réussi

Publié le 01 mars 2012 par Patrick RENARD
Source : Realmeca

Le développement et l’usinage d’instruments de chirurgie nécessite un niveau de précision irréprochable. La jeune société franc-comtoise Prodeus maîtrise ce savoir-faire et s’appuie pour cela sur la stabilité et la fiabilité des centres d’usinage RM3-7 du constructeur Realmeca avec laquelle elle a mis en place un véritable partenariat. 

La création de la société Prodeus en avril 2011 à Besançon n’est pas le fruit du hasard, comme l’explique son président Bruno Morel : « C’est en discutant avec les fabricants de dispositifs médicaux que j’ai pris conscience à quel point il était difficile pour eux de trouver des partenaires dans le micro usinage et la micro injection. » Fort d’une solide expérience en matière d’usinage pour le secteur médical, il se fixe un objectif très clair : devenir le partenaire des fabricants d’instruments de chirurgie, aussi bien dans l’usinage de micro pièces répondant à des exigences dimensionnelles très strictes que dans le surmoulage d’inserts à partir de matériaux difficiles. Pour lancer Prodeus, il obtient le droit de s’installer dans la pépinière d’entreprises de Temis Innovation, une aide accordée aux jeunes entreprises par le Conseil Général du Doubs.

Un savoir-faire indéniable

Prodeus ne tarde pas à convaincre son premier client. « La société Lamidey Noury Medical, premier fabricant français de bistouris électriques, a été la première société à nous tester dès le début, précise M. Morel. Le premier test avec elle a été l’usinage d’un mors de 40 mm de long avec une paroi ouverte de 0,4 mm d’épaisseur et un surmoulage sur la totalité de cet ensemble. C’est cette pièce particulièrement complexe qui nous a permis de gagner la confiance de Lamidey Noury Medical. » Prodeus a également fait ses preuves en parvenant à surmonter les difficultés de fraisage des supports bloqueurs assurant la mise en place de la lame à usage unique du bistouri. La cote de profondeur ici était de 12 mm avec des tolérances extrêmement serrées sur les dimensions de la poche (4 mm x 2,5 mm ± 0,01 mm), sur toute la longueur. Pour y parvenir, l’entreprise a eu recours à une fraise de 1,50 mm de diamètre.

EQUIP_Ma-12-Realmeca-3

L'ensemble de ces pièces a été usiné par Prodeus sur la RM3-7 de Realmeca, notamment les composants du bistouri Thermocut de Lamidey Nouri Medical.

Prodeus et Lamidey Noury Medical travaillent aujourd’hui en partenariat sur le développement de prototypes et de petites séries ainsi que sur l’amélioration des caractéristiques techniques des pièces pour ce qui concerne le micro usinage, la micro injection, les tolérances et le choix des matériaux.

Un centre d’usinage adapté à la micromécanique

Pour réaliser ces opérations délicates, Bruno Morel devait pouvoir s’appuyer sur un équipement fiable et performant. Après avoir essayé deux machines de marque différente, le jeune PDG décide de s’adresser au constructeur meusien Realmeca qui lui propose la RM3-7, un centre d’usinage spécialement conçu pour les pièces médicales.

EQUIP_Ma-12_Realmeca-4

La difficulté d'usinage des mors résidait avant tout dans la tenue de la pièce.

Peu encombrante (environ 4 m² au sol), cette machine assure l’ensemble de la fabrication en un seul cycle grâce à sa double fonction : le fraisage et le tournage. Ce centre polyvalent possède en effet une broche UGV de fraisage qui tourne à 50000 tours/minute et deux broches de tournage. « Ce régime élevé de la broche assure précisément la bonne tenue de l’outil qui s’use beaucoup moins vite, précise Bruno Morel. La RM3-7 est parfaitement adaptée aux petits outils et à la micromécanique. Bien qu’il s’agisse d’un centre multifonctions, elle est précise aussi bien en tournage qu’en fraisage et nous permet aussi de gagner en temps de réalisation. Elle répond parfaitement aux petites séries grâce à son magasin de 60 outils qui permet de passer d’une série à l’autre très rapidement. Comme elle ne comporte qu’une seule broche de fraisage qui tient également les outils de tournage, elle est très facile à régler.»

Micro usinage, micro injection et assemblage

Prodeus prendra prochainement livraison de sa quatrième RM3-7. L’entreprise usine le titane, l’inox 316L mais elle maîtrise également l’usinage des polyamides.

Parmi ses autres réalisations, on peut citer la fabrication de sondes neurologiques implantables en PEEK, l’usinage d’un embout pour le traitement de l’obésité en collaboration avec Cisteo Médical, ou encore des composants d’endoscopes. Si sa clientèle se limitait à la France jusqu’à ce jour, elle commence à pénétrer le marché suisse. Elle est également en mesure de développer d’autres partenariats en micro usinage, micro injection et assemblage de dispositifs médicaux. Cela inclut la fabrication des outillages pour le surmoulage de pièces usinées ou l’injection plastique. Elle a réalisé récemment une pince de sertissage pour des composants qui ont été assemblés dans ses ateliers.

Enfin, Prodeus peut prendre en charge elle-même le surmoulage, par exemple en PEEK, dans de faibles épaisseurs (0,2 mm).


Realmeca S.A., F-55120 Clermont en Argonne, www.realmeca.com

Mots-clés :

A lire aussi