Vous devez être connecté pour accéder à cette archive.

Se connecter
X
Dossiers > Equipements de production & Techniques de fabrication

Soudure et marquage laser

Publié le 08 février 2013 par Evelyne Gisselbrecht
Source : Le nouveau laser 3D RayRobot, développé par Treffert et Laserpluss, peut marquer et souder en trois dimensions grâce à son système articulé 6 axes et à sa tête serrante (Source : Treffert SAS)

Depuis quelques années, la soudure laser représente un champ de recherche et développement en constante augmentation. Les applications ont progressé en proche infra-rouge avec les lasers à diode à 808 nm ou les lasers fibrés à 1064 nm. Aujourd'hui de nouvelles sources haute brillance permettent des soudures à plus de 1500 nm.

L'additif le plus économique est le noir de carbone, mais il limite de fait le champ des couleurs possibles tout particulièrement dans le domaine médical. Des alternatives ont dû être trouvées pour enrichir les qualités de design des produits soudés. Il est maintenant techniquement possible d'assembler des pièces transparentes et même blanc opaque dans le domaine visible.

Le procédé de soudage implique que les deux parties présentent des comportements différents à la longueur d'onde du laser choisi. La première doit y être transparente alors que la seconde doit absorber l'énergie du faisceau. Les pigments et colorants doivent alors être attentivement sélectionnés, car les colorants classiques utilisés pour la coloration des polymères absorbent ou réfléchissent les rayons laser et ne conviennent donc pas pour les préparations transparentes infrarouges. La société Treffert a développé un grand nombre de recettes de couleur pour ce type d'applications et possède une grande expérience de la soudure laser.

Le laser 3D RayRobot

Les lasers fibrés 1064 nm présentent le grand avantage de pouvoir réaliser aussi bien de la soudure et que du marquage de matériaux thermoplastiques selon qu’ils opèrent en mode continu ou en mode pulsé. Treffert et LaserPluss ont donc naturellement choisi cette technologie pour réaliser leur nouveau laser 3D RayRobot. Il peut marquer et souder en trois dimensions grâce à son système articulé 6 axes et à sa tête serrante. Le dispositif, spécialement développé, vient apposer une plaque de verre sur la pièce à souder et la maintient en pression grâce à 3 vérins. Treffert illustre ainsi que le marquage et la soudure laser ne se bornent pas à deux dimensions mais qu’ils peuvent être intégrés dans des systèmes tridimensionnels complexes.

Contact : Treffert SAS, F-57255 Sainte-Marie-aux-Chênes, www.treffert.fr

Mots-clés :

A lire aussi