Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Equipements de production & Techniques de fabrication > Plasturgie

12 secondes pour l’injection de pièces complexes

Publié le 16 octobre 2015 par Patrick RENARD
Source : Arburg SAS

Le fabricant de presses à injecter Arburg est venu en force sur le salon Fakuma cette année avec des démonstrations grandeur nature de procédés innovants. L’une d’elle portait sur le moulage de connecteurs de perfusion en Y par injection latérale, au travers de canaux chauds avec buse d'obturation à aiguille.

Avec 8 presses à injecter Allrounder et 3 systèmes de fabrication additive Freeformer, Arburg n’est pas passé inaperçu sur le salon Fakuma 2015 (du 13 au 17 octobre à Friedrichshafen).

Le but était de démontrer l'efficacité de procédés innovants sur des exemples pratiques. Le médical y était en bonne place avec l’injection d'un composant destiné à un dispositif de perfusion.

Injection latérale avec buse d'obturation à aiguille

Cette démonstration a été faite sur une presse électrique Allrounder 470 A de 1000 kN, équipée d'un bloc d'injection de 170 et d'un moule à 8 empreintes de la société Männer. Il s’agissait de montrer qu’il était possible de produire une pièce relativement complexe, en l’occurrence un connecteur en Y, en un temps de cycle de seulement 12 secondes. La particularité du procédé réside d'une part dans le fait que l'injection se fasse latéralement au travers de canaux chauds avec buse d'obturation à aiguille, et d'autre part dans le démoulage des pièces sur 3 faces, ces pièces étant réalisées en PMMA et pesant moins de 0,8 grammes chacune.

La presse est dotée d'un convoyeur de grande longueur recouvert d'un tunnel pour assurer l'introduction en salle blanche des pièces produites dans les conditions de propreté requises.

Une autre démonstration sur une Allrounder 270 A a permis d’apprécier une solution système conçue pour fabriquer de très petites pièces de  haute précision. La presse était équipée d'un bloc d’injection de taille 5, d’un moule à 4 empreintes de Junghans Microtec et d’un système robotique horizontal compact Multilift H 3+1 pour séparer les micro-composants de la carotte d’injection. Un flux laminaire avec ionisation assurait un environnement contrôlé et prévenait l’adhésion des micro-composants dans la zone de travail.

Les visiteurs ont pu ainsi voir (en regardant de très près !) le système produire quatre micro-roues de 4 mg, là encore en 12 secondes.


Arburg SAS, F-93605 Aulnay-sous-Bois cedex, www.arburg.fr

Mots-clés :

A lire aussi