Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Composants > Moteurs et entrainements

Vis à billes miniatures pour équipements médicaux

Publié le 16 avril 2018 par Patrick RENARD
Source : Eichenberger

Eichenberger AG, le spécialiste suisse du filetage, a développé avec succès les pièces mécaniques clés d'un scanner spécial à 5 axes, en les transposant de l'échantillonnage initial à la production complète.

Dans cette ère de haute technologie, même les composants mécaniques simples doivent répondre aux exigences les plus strictes. C'est le cas d'une version légèrement modifiée de la vis à billes miniature Carry 4x1 : un petit composant (diamètre de 4 mm et pas de 1 mm) qui a été intégré au sein d'un scanner révolutionnaire.

Utilisé pour la restauration dentaire sans procédure d'impression, ce scanner se distingue en effet par une méthode de fonctionnement unique qui permet d'effectuer la numérisation en un temps record de manière entièrement automatique ou en mode manuel. Les empreintes, modèles partiels ou complets, peuvent ainsi être scannés en moins d'une minute. L'équipement est également capable de numériser la totalité du palais afin d'établir une ossature numérique des moulages des modèles.

Rappelons qu'Eichenberger Gewinde, entreprise du Groupe Festo, propose ses services de roulage (formage à froid) de filet et la fabrication de vis et d’écrous. Elle produit les modèles suivants :

  • Carry : vis à billes pour les applications où des charges importantes doivent être déplacées avec une consommation d’énergie minime.
  • Carry Speedline : vis à billes à pas rapide et à faible frottement pour des vitesses de déplacement élevées. La vis à pas rapide avec recirculation de billes par coiffes brevetées associe un faible poids à un prix économique.
  • Speedy : vis à pas rapide pour des vitesses de déplacement élevées à de faibles vitesses de rotation.
  • Rond : vis à filetage rond avec un fonctionnement très silencieux.

Certains de ces modèles sont désormais disponibles en aluminium.


www.gewinde.ch

Mots-clés :

A lire aussi