Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Composants > Moteurs et entrainements

Moteurs piézoélectriques avec capteurs intégrés

Publié le 14 février 2017 par Patrick RENARD
Source : Telemaq

Spécialiste des générateurs d'aérosols, de la récupération d'énergie et de la motorisation piézoélectrique, Telemaq a développé une gamme de moteurs adaptés aux applications médicales nécessitant des modèles compacts, silencieux, amagnétiques, et offrant une puissance massique élevée.

Concurrents des classiques moteurs pas-à-pas, les moteurs piézoélectriques (parfois appelés ultrasoniques) utilisent l'effet piézoélectrique inverse pour convertir un signal électrique en mouvement continu, rotatif ou linéaire. Ce mouvement est généré par une onde stationnaire ou une onde progressive produite dans le matériau piézoélectrique.

Brevetée par le Français Telemaq, la technologie Wavelling utilise l’actionnement piézoélectrique à onde progressive pour fournir une grande puissance massique alliée à un bon rendement pour des petites motorisations. Cette technologie est au cœur de la famille de moteurs WLG développée par Telemaq. Les cinq modèles (WLG-20, 30, 45, 60 et 75) permettent de couvrir une gamme de diamètres de 20 à 75 mm pour des couples de 30 à 1200 mN.m correspondant à des puissances mécaniques de 0,7 à 12 W. Ils se distinguent par leur silence de fonctionnement (inaudible), un niveau de couple élevé à faible vitesse et la présence d'un couple de maintien sans alimentation (frein intégré).

Des codeurs optiques ou des capteurs de couple peuvent être intégrés aux moteurs afin de pouvoir les piloter soit en vitesse/position, soit en couple. Ce pilotage est facilité par l’absence d’étage de réduction (aucun jeu).

Dans le domaine médical, ces petits moteurs peuvent être utilisés pour le contrôle de cheminement optique (endoscopie, imagerie, laser…), dans des bras de robotique chirurgicale avec retour d’effort (haptique), des électrovannes à faible consommation, des mini-pompes doseuses (piston tournant, péristaltique...), dans des prothèses d’articulation (mains) et dans des mécanismes d’automate (verrouillage, ajustement, table XY…). La conception des moteurs piézoélectriques étant amagnétique, ils sont particulièrement bien adaptés aux équipements de robotique ou d’imagerie sous IRM.


www.telemaq.fr

Mots-clés :

A lire aussi