Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Composants > Electronique/optique

Un capteur de flux sanguin miniature pour les wearables

Publié le 06 juin 2017 par Patrick RENARD
Source : Kyocera

Kyocera vient d'échantillonner un capteur optique de débit sanguin sous la forme d'un tout petit boîtier céramique. Cette miniaturisation va permettre d'intégrer ce type de mesure au sein de smartphones et de dispositifs médicaux portés sur soi (wearables).

Le fabricant japonais a développé ce qu'il affirme être l'un des plus petits capteurs optiques conçus pour mesurer le volume de sang dans les tissus sous-cutanés. Il embarque en effet la diode laser et la photodiode de mesure dans un boîtier céramique extrêmement compact : 3,2 x 1,6 x 1 mm.

Ce type de capteur est typiquement placé au contact d'une oreille, d'un doigt ou du front. Il émet une lumière qui vient se refléter sur le sang circulant à l'intérieur d'un vaisseau sanguin. Capturée par la photodiode, la lumière réfléchie présente une fréquence qui varie selon la vitesse d'écoulement du sang. C'est ce qu'on appelle l'effet Doppler. Pour effectuer la mesure de volume de flux sanguin, le capteur utilise ce décalage de fréquence, qui augmente lorsque le flux s'accélère, et la puissance de la lumière réfléchie, qui augmente en présence d'un volume plus important de globules rouges.

Avec un rapport signal/bruit élevé, des dimensions réduites et une consommation électrique modique (0,5 mW), le nouveau capteur de Kyocera vise les applications de santé mobile (m-santé) au travers de son intégration dans des smartphones, des écouteurs et des DM wearables. Il permettra ainsi de surveiller des niveaux de stress, ou encore de prévenir la déshydratation, les coups de chaleur et le mal d'altitude. Cela pourra se faire en développant des algorithmes de détection spécifiques pour créer des alertes appropriées selon les changements de volume du flux sanguin.

Le composant est disponible sous forme d'échantillons depuis avril 2017, et Kyocera a prévu de l'intégrer dans ses propres appareils de mesure de flux sanguin d'ici mars 2018.


kyocera.com

Mots-clés :

A lire aussi