Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Dossiers > Composants
Composants > Filtres, Pompes et électrovannes

Comment un fabricant de pompes devient fabricant de filtres

Publié le 26 août 2013 par Evelyne Gisselbrecht
Source : (Source : KNF)

Acheter ou fabriquer, tel était le dilemme auquel était confronté KNF, fabricant de pompes à membrane à Sursee en Suisse, en 2009. « Nos pompes de laboratoire faisaient l’objet d’une maintenance fréquente à cause des particules, des fibres et des cristaux qui se trouvent dans les acides, bases et solvants utilisés en laboratoire » explique Jean Delteil, responsable du marketing .

Partant du principe que KNF était fabricant de pompes et non de filtres, la société a formé un groupe de travail R&D + marketing pour rechercher des filtres. Après deux ans de recherche dans le monde entier et le test d’une bonne quinzaine de filtres, elle a conclu en 2011 qu’il n’existait pas de filtres sur le marché répondant aux spécifications requises pour ses pompes. Elle cherchait en effet des filtres en trois matières: polypropylène, PVDF et Téflon, avec une porosité de 50 à 70 µm, et avec trois types de raccords différents : ¼- 28 UNF, DI 4 mm pour l’Europe et 3,2 mm pour les USA. Aucun des filtres testés ne répondait à ses besoins.

Développement propre

La décision de développer ses propres filtres arriva naturellement en 2011 lorsqu’un de ses clients - une grande entreprise pharmaceutique japonaise – utilisateur d’un nombre significatif de pompes KNF lui demanda expressément de fournir des filtres. Une analyse minutieuse de la résistance chimique des matériaux à plus de 500 substances chimiques conduisit l’entreprise à choisir le PVDF et le PEEK. Le PEEK est un matériel en plein essor dans l’industrie médicale, et contrairement au téflon, il est injectable. Avec le PVDF et le PEEK, les 90% des besoins étaient couverts. En ce qui concerne les procédés de fabrication, KNF a dû acquérir deux nouveaux savoir-faire : la soudure par ultra-sons et le travail en conditions ultra-propres pour éviter toute poussière.

Deux types de filtres

KNF a donc développé deux filtres, l’un en PVDF et l’autre en PEEK, respectivement avec une porosité de 70 et de 50 µm. Ils sont disponibles en version UNF 1/4"-28 mâle/femme et pour tubes avec un diamètre intérieur de 3,2 et de 4 mm. Une fois l’objectif initial atteint, il était temps de penser aux possibles autres applications. Ces filtres peuvent en premier lieu être utilisés avec d’autres types de pompe que les pompes à membrane, par exemple les pompes à engrenages, micro-annulaires, à seringues ou bien piézo-électriques. Ils sont également utilisables dans les appareils où les liquides circulent par gravité, succion ou vide. Ils permettent aussi de filtrer des gaz ou de l’air dans des appareils médicaux et non médicaux. Enfin, ils peuvent être utilisés pour les machines d’emballage dans les industries pharmaceutique et agro-alimentaire.

« KNF a franchi le pas et produit ses propres filtres. Je suis convaincu que l’entreprise en tirera un jour ou l’autre des bénéfices avec des applications inattendues; mais cela bien sûr, seul l’avenir nous le dira » conclut Jean Delteil.

Contact : KNF, CH-6210 Sursee, www.knf-flodos.ch

Mots-clés :

A lire aussi