Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Actualités de la profession > Conjoncture

Des perspectives toujours optimistes malgré 8 facteurs de risque majeurs

Publié le 06 février 2018 par Patrick RENARD
Source : Concep+

Le dernier indice LIMEDex en date a atteint un nouveau sommet. Et d’après les leaders de l’industrie du DM, les ventes devraient croître de 4,0 % au cours des 12 prochains mois, avec un résultat d'exploitation de 2,6 %. Pourtant, 8 défis sont désormais identifiés comme susceptibles d'impacter les résultats.

Baromètre trimestriel du sentiment de l'industrie Medtech sur les principaux indicateurs d'affaires, l’indice LIMEDex n’en finit plus de grimper. Selon le 12ème rapport compilé en janvier dernier par le consultant Conceplus, il a atteint un nouveau sommet à 10,4 points, en hausse de 7,0 points par rapport à la même période l'an dernier.

Si on regarde les perspectives de croissance du chiffre d'affaires des entreprises sondées, elles s'établissent à 4,0 % en moyenne, ce qui est légèrement supérieur aux 3,6 % prévus au dernier trimestre. La confiance des dirigeants dans les perspectives commerciales est aussi de mise concernant le résultat d’exploitation (EBIT), qui devrait atteindre 2,6 %, en moyenne. Cette confiance dans les bénéfices se traduit d’ailleurs par une croissance des effectifs, de 4,9 %, toujours en moyenne bien sûr.

Les trois indices sous-jacents du LIMEDex affichent tous une croissance positive. Concernant les opérations d’exploitation, les perspectives restent très bonnes avec un niveau record de 13,7 points, porté notamment par la conviction que les processus internes peuvent encore être optimisés.

Si elles restent moins optimistes qu’à la création du LIMEDex en 2015 (-12,6 points), les perspectives en matière d'accès aux marchés se sont cependant améliorées régulièrement au cours des cinq derniers trimestres. On note même, sur le dernier trimestre, une croissance, de 2,2 points, supérieure à celle de l’indice des perspectives sur les opérations d'exploitation (1,4 points). Il s'agit d'une première depuis la création du LIMEDex. « Le fait que les perspectives sur les opérations progressent un peu moins vite peut indiquer une légère baisse de confiance dans l'impact des mesures d’excellence opérationnelle (OPEX) », souligne Beatus Hofrichter, fondateur de ConCeplus et auteur des rapports sur les indices LIMEDex.

Pour revenir sur l’accès au marché, le sondage montre que la préférence des dirigeants pour faire des affaires s'est déplacée vers l'Europe et l'Asie, au détriment des marchés nord-américains et "BRIC", en raison des incertitudes qui les caractérisent. En tout cas, la confiance dans la croissance des exportations a atteint un sommet historique de +77 %.

8 défis sur 11 désormais qualifiés de facteurs de risques majeurs

La numérisation et les ressources humaines préoccupent de plus en plus de dirigeants.

La plupart des dirigeants interrogés s’accordent à affirmer que l'industrie fait face à un nombre croissant de défis, même si Conceplus souligne que ces préoccupations ne se sont pas encore traduites par des bouleversements stratégiques. Plus de 70 % des participants au sondage ont indiqué que 8 des 11 facteurs de risque présentés à l'évaluation par ConCeplus pourraient avoir une incidence sur les résultats de leurs entreprises. Parmi les principaux défis à relever figure en tête, sans surprise, celui de la nouvelle réglementation européenne, suivi par la tendance à la consolidation du secteur, la concurrence internationale et la pénurie de ressources qualifiées. Les tendances sous-jacentes, telles que les changements dans la politique commerciale, la réduction des budgets de santé nationaux et les retards dans les directives politiques, sont également préoccupantes.

Les opérations, qui semblent être actuellement gérées avec une efficacité maximale, peuvent entrer en tension en raison de la croissance continue de la demande sur de nombreux marchés. Malgré la stabilité des perspectives, les dirigeants de l’industrie Medtech ont fait état d'une certaine vulnérabilité persistante des opérations encore exposées à des risques externes. Certains facteurs peuvent avoir un impact durable sur les performances et la croissance financière. Parmi ces facteurs, on peut citer les problèmes de recrutement, les limites atteintes en matière de capacités ou de stock au long des chaînes d'approvisionnement, ou encore les hausses des prix d’approvisionnement et des taux de change.

Troisième indice sous-jacent, celui des perspectives de situation financière s'établit maintenant à 3,3 points, en hausse de 0,7 points par rapport au trimestre précédent. La plupart des dirigeants ont clairement confiance dans les perspectives économiques, la croissance soutenue des marges et les capacités d’investissements. « Contrairement à ce qu’on aurait pu croire, peu de dirigeants placent les risques géopolitiques et ceux associés au marché des changes (FOREX) en tête de classement », relève Beatus Hofrichter.

Parmi les tendances qui gagnent du terrain, Conceplus mentionne l’émergence des "plateformes de santé holistiques", conçues pour regrouper les données médicales de chaque individu en vue de fournir des recommandations personnalisées, de prévenir des problèmes de santé, etc. Il s'agit là d’une approche novatrice susceptible de bouleverser le jeu et de perturber l'offre de technologies médicales et de soins de santé. Cela peut notamment se traduire par des verrouillages de concurrence au-delà des modèles "own the disease", où la proposition commerciale intègre toutes les solutions de diagnostic et de traitement d’une maladie particulière. Beatus Hofrichter, qui s’est déjà penché sur le sujet, met en lumière dans ce numéro du rapport LIMEDEX, plusieurs chefs de file et innovateurs dans ce domaine.


www.conceplus.ch

Mots-clés :

A lire aussi