Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Actualités de la profession > Conjoncture

Brevets européens : les technologies médicales toujours en tête

Publié le 27 mars 2017 par Patrick RENARD
Source : European Patent Office
Benoît Battistelli, président de l'Office Européen des Brevets, lors de la présentation des résultats de 2016.

Parmi les 96000 brevets délivrés en 2016 par l'Office européen des brevets, 8414 concernaient les technologies médicales, qui restent ainsi le secteur le plus dynamique. Dans ce domaine, les États-Unis dominent le classement des pays demandeurs de brevets européens, suivis par l'Allemagne et le Japon.

Grâce à des mesures efficaces ayant permis de renforcer sa productivité, l’Office Européen des Brevets (OEB, ou EPO pour European Patent Office) a délivré 96 000 brevets l’an dernier, soit une augmentation de 40 % par rapport à 2015 et un nouveau record historique. 160 000 demandes de brevet européen ont été enregistrées en 2016, un chiffre équivalent au niveau record atteint l’année précédente.

« Les résultats 2016 confirment l’attractivité de l’Europe, qui reste l’un des leaders mondiaux en matière d’innovation », a déclaré le président de l’OEB, Benoît Battistelli. « Alors que nous constatons une croissance impressionnante de demandes émanant d’Asie, les entreprises européennes ont maintenu leur rôle de moteur de l’innovation et de la croissance sur le marché européen ». Près de la moitié (46 %) des demandes de brevets européens émanent en effet d'entreprises originaires des 38 états membres de l'OEB, dont 16 % pour l'Allemagne, 7 % pour la France, 5 % pour la Suisse... En dehors de l'Europe, les Etats-Unis restent le pays qui dépose le plus de demandes (25 %), suivi par le Japon (13 %). Les plus fortes croissances sont à mettre au profit de la Chine (+24,8 %) et de la Corée du Sud (+6,5 %).

DruckLes technologies médicales toujours en tête

Malgré une légère baisse de 2,1 %, les technologies médicales ont été une nouvelle fois le secteur d’activité ayant demandé le plus de brevets européens l’an dernier (12263), suivies par la communication numérique et l’informatique. Parmi les dix principaux secteurs, la croissance la plus importante a été enregistrée dans les machines électriques et l’énergie (+5,1 %), les transports (+3,6 %) et l’informatique (+2,9 %).

En 2016, les entreprises européennes ont dominé neuf des dix secteurs technologiques les plus importants en termes de dépôts de brevet européen, dépassant les entreprises américaines dans les technologies médicales mais restant toujours à la deuxième place dans l’informatique. Le portefeuille de brevets européens apparaît ainsi équilibré, les nombreux secteurs innovants en Europe permettant d’éviter l’écueil d’une concentration dans quelques rares domaines technologiques. C’est dans les transports que la part des demandes européennes a été la plus forte, suivis par les techniques de mesure et la chimie fine organique.

En matière de technologies médicales, c'est Philips qui arrive en tête des entreprises avec 761 demandes de brevets. Suivent Medtronics (535), Johnson & Johnson (450), Olympus (341), Boston Scientific (255), Sanofi (210), Procter & Gamble (130), Samsung (129), Fresenius (125) et Becton Dickinson (119). Les Etats-Unis occupent la première place avec 38 % (-11,2%) des demandes. Suivent l'Allemagne avec 11 % (-7,4 %), le Japon avec 9 % (-7,9 %), les Pays-Bas avec 7 % (+11,4 %), la Suisse avec 5 % (+10,7 %), la France avec 4 % (+2,3 %), le Royaume-Uni avec 3 % (+22,4 %), la Corée du Sud avec 2 % (+31,5 %), la Chine avec 1 % (+10,2 %)...


www.epo.org/annual-report2016

Mots-clés :

A lire aussi