Vous devez être connecté pour accèder à cette archive.

Se connecter
X
Actualités de la profession > Associations professionnelles
Equipements de production & Techniques de fabrication > Impression 3D

3D Start PME aide les entreprises à démarrer en fabrication additive métallique

Publié le 23 juin 2017 par Patrick RENARD
Source : Cetim

Pour accompagner les petites structures françaises dans la découverte de la fabrication additive métallique, l’Alliance Industrie du Futur, le Symop, le CEA et le Cetim, ont lancé le programme 3D Start PME. Basé sur le même modèle que le programme Robot Start PME, il a été créé pour soutenir les PME dans l’acquisition de leur premier robot.

Le programme Robot Start PME a permis à des centaines de petites entreprises de se lancer en robotique. Avec 3D Start PME, l’Alliance Industrie du Futur (dans le cadre de son initiative nationale "Fabrication Additive"), le Symop, le Cetim et le CEA renouvellent l’expérience avec la fabrication additive métallique.

Il s’agit d’accompagner fortement le déploiement de la fabrication additive sur le territoire national pour saisir les opportunités proposées par cette nouvelle technologie (nouveaux produits, usages, marchés, nouvelles relations avec les clients, montée en gamme dans les chaînes de valeurs…), tout en sécurisant les parcours de décision et d’intégration des PME et PMI. Concrètement, ce dispositif permet aux entreprises qui en font la demande auprès du Symop, du Cetim ou du CEA, de disposer d’un accompagnement pour évaluer l’intérêt d’intégrer ces technologies dans leur processus de fabrication. Il s'agit d'évaluer également les impacts potentiels sur leur stratégie, leur organisation, les compétences et la chaîne numérique. Les PME participantes bénéficient ainsi d’un diagnostic et d’une aide à la décision, mais aussi d’un accompagnement à la mise en œuvre par des experts indépendants, ainsi que d’un accès à des plateformes de test de faisabilité.

D’abord une phase pilote

Ouverte dès le deuxième trimestre 2017, la phase pilote vise à sensibiliser 37 entreprises et à en accompagner 12. Elle est en cohérence avec la feuille de route nationale Fabrication Additive publiée par l’Alliance Industrie du Futur et soutenue dans le cadre du programme des investissements d’avenir (PIA). Après l’évaluation de cette expérimentation, le dispositif sera déployé plus largement mi 2018, avec un objectif de 300 à 500 entreprises sensibilisées en France, en concertation avec les régions.

Outre le dispositif d’accompagnement des PME, ce projet pilote permettra l’élaboration de supports de sensibilisation et de formation, intégrant notamment le volet HSE (hygiène sécurité environnement), qui constitueront un socle d’outils disponibles pour le déploiement de l’action dans les territoires.


www.cetim.fr

Mots-clés :

A lire aussi